En souvenir de notre Lady … !!!

A l’approche du 15 Août !

La Vierge à midi

Il est midi. Je vois l’église ouverte. Il faut entrer.
Mère de Jésus-Christ, je ne viens pas prier.

Je n’ai rien à offrir et rien à demander.
Je viens seulement, Mère, pour vous regarder.

Vous regarder, pleurer de bonheur, savoir cela
Que je suis votre fils et que vous êtes là.

Rien que pour un moment pendant que tout s’arrête.
Midi !
Etre avec vous, Marie, en ce lieu où vous êtes.

Ne rien dire, regarder votre visage,
Laisser le cœur chanter dans son propre langage.

Ne rien dire, mais seulement chanter
Parce qu’on a le cœur trop plein,
Comme le merle qui suit son idée
En ces espèces de couplets soudains.

Parce que vous êtes belle, parce que vous êtes immaculée,
La femme dans la Grâce enfin restituée,

La créature dans son honneur premier
Et dans son épanouissement final,
Telle qu’elle est sortie de Dieu au matin
De sa splendeur originale.

Intacte ineffablement parce que vous êtes
La Mère de Jésus-Christ,
Qui est la vérité entre vos bras, et la seule espérance
Et le seul fruit.

Parce que vous êtes la femme,
L’Eden de l’ancienne tendresse oubliée,
Dont le regard trouve le cœur tout à coup et fait jaillir
Les larmes accumulées,

Parce que vous m’avez sauvé, parce que vous avez sauvé la France,
Parce qu’elle aussi, comme moi, pour vous fut cette chose à laquelle on pense,
Parce qu’à l’heure où tout craquait, c’est alors que vous êtes intervenue,
Parce que vous avez sauvé la France une fois de plus,

Parce qu’il est midi,
Parce que nous sommes en ce jour d’aujourd’hui,
Parce que vous êtes là pour toujours,
Simplement parce que vous êtes Marie,
Simplement parce que vous existez,

Mère de Jésus-Christ, soyez remerciée !

Paul Claudel (1868 † 1955), de l’Académie française.
La Vierge à midi, Poèmes de Guerre, N.R.F., 1914-1915.

Dans ce poème écrit après la guerre de 1914-1818, il s’adresse à la Vierge Marie qui, selon lui, a sauvé la France pendant la Grande Guerre. Le poète et futur académicien la remercie d’être intervenue « à l’heure où tout craquait ». Cette période de pandémie et de confinement n’est-elle pas le bon moment pour entrer dans son église intérieure et se tourner à nouveau vers sa mère du Ciel, invoquant son secours bienveillant ? Dire chaque jour l’Angélus, se tourner vers Marie, seul, en couple ou en famille, cela peut être une belle manière de vivre ce temps certes subi, mais auquel on peut choisir de donner du sens…

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

18 réflexions sur « En souvenir de notre Lady … !!! »

  1. … bien émouvant ce texte. Oui parfois, cela fait du bien d’entrer dans une église et simplement, regarder ce visage si doux..
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  2. Merci Zaza, j’ai eu une grand-mère paternelle qui vénérait la sainte Vierge… le curé du moment lui rapportait de Lourdes des chapelets et autres… Bises jill

  3. un très beau poème ; « Parce que vous êtes la femme,
    L’Eden de l’ancienne tendresse oubliée, » ; elle est aussi très aimée chez les musulmans ; chez les Bouddhistes, Tara la Verte est sa semblable . Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.