Enquête à rebondissements – 7/15 … !!!

A table !

Harold était sorti du bureau, Meg prit le combiné portable et composa le numéro en faisant les cent pas dans la pièce, une…, deux…, trois…, quatre sonneries, enfin une réponse.

– « Allô ? »

– « Monsieur Brown ? »

– « Oui ? »

– « Je suis le Sergent Duchemain, j’ai rencontré votre épouse ce matin, est-elle rentrée ? J’aurais aimé lui parler. »

– « Oui, bien sûr, je l’appelle Sergent, ne raccrochez pas. »

– « Allô ? » dit-elle d’une voix anxieuse.

-« Re-bonjour Madame Brown, c’est le Sergent Duchemain. »

– « Quelque chose de nouveau Sergent ? »

– « Non, non, ne vous inquiétez pas, juste des questions de routine, vous savez dans la police on est du genre pointilleux, alors on aime bien poser des tas de questions sans importance réelle. »

– « Je vous écoute Sergent. »

– « Je voulais juste savoir si vous aviez vérifié le contenu de la boîte à bijoux de votre sœur pour voir s’il ne manquait rien. »

– « Non. Excusez-moi Sergent mais j’étais tellement bouleversée, je n’y ai pas pensé. C’est vraiment important. J’aurais peut-être dû, c’est vrai… »

– « Oh ! Ne vous excusez pas, ce n’est pas que ce soit nécessaire, c’est juste que … comme vous m’avez signalé la disparition de la pendulette, je voulais m’assurer que c’est bien le seul objet qui ait disparu, c’est tout. Comme je vous l’ai dit, c’est juste de la routine vous savez. Enfin, si vous pouviez repasser au poste cet après-midi juste pour vérifier, la question serait définitivement réglée. »

– « Très bien Sergent, si vous y tenez, je passerai vers 14h00, mais vous savez je ne suis pas certaine de connaître tous les bijoux de ma sœur. »

– « Ce n’est pas grave, comme je vous l’ai déjà dit, c’est juste une formalité, pour envisager toutes les hypothèses, en pareille circonstance. » 

J’ai raccroché le combiné. Harold m’attendait toujours. Il devait commencer à jurer dans la voiture.

– « Monica, ma jolie, je peux te demander un service. »

– « Essaye toujours, on verra bien. » me répondit la pin-up de l’étage.

– « Est-ce que tu peux passer au domicile des O’llbrian, récupérer une boîte à bijoux. »

– « Ce n’est pas très légal cela, as-tu une autorisation ? »

– « M’embête pas Monica, c’est pour les besoins de l’enquête, je la ramènerai cet après-midi, ni vu, ni connu. J’y serais bien allé moi-même, mais j’ai un rendez-vous urgent là, faut que je te quitte, il me la faut pour 14h00 sur mon bureau, soit chou s’il te plait … »

– « OK Meg, mais à charge de revanche. »

– « Tout ce que tu veux ma belle et … tu le sais bien d’ailleurs. » 

Pour Meg, Marco était le meilleur pizzaïolo du monde, et ne parlons pas des pâtes … !!!

Harold lui, il pourrait vous en parler, il en raffolait. Avant de découvrir cette pizzeria, il n’aurait jamais pu imaginer tous les plats qu’on pouvait faire avec des pâtes. De toute façon ce n’est pas avec ces gènes d’écossais qui auraient pu les contredire sur des questions purement culinaires.

Il appréciait même déguster une bonne tasse de café corsé.

C’est bien simple, la seule chose qu’il n’aimait pas dans le restaurant de Marco, c’était la mention Irish coffee sur la carte. Mais là-dessus personne n’y pouvait rien.

Ils avaient traîné et passé le repas à parler du match de NBA qui avait eu lieu l’avant-veille entre les Bulls et les Celtics. La saison s’annonçait superbe. Meg regarda machinalement sa montre.

– « Merde, déjà 13 h 30, vite il faut retourner au bureau. »

– « Te voilà bien pressée tout à coup. » lui dit Harold.

– « J’ai un rendez-vous à 14h00. »

– « Un rendez-vous ? »

– « Oui, magne-toi. » 

 A suivre…

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

19 réflexions sur « Enquête à rebondissements – 7/15 … !!! »

  1. Tu me donnes envie avec cette croustillante sous mes yeux
    ——– Mais oui il faut se mettre à table
    —l’enquête se poursuit
    –vivement la suite
    Bon lundi —au soleil !

  2. bonjour mon amie
    hé oui ….nous voila déjà lundi
    j arrive doucement dans ton petit monde
    avec toute mon amitié
    afin de te souhaiter une bonne matinée
    et une excellente journée
    ainsi qu une bonne semaine
    bisous ton amie encore occupée ce jour !!!!

  3. Bonjour Zaza,
    Comme dit la chanson ….un lundi au soleil mais après un dimanche maussade….Pâques ne loupe pas ses traditions ….
    bon lundi de pâques
    amitiés

  4. Bonsoir ma Zaza
    Je vais revenir demain matin pour tout lire depuis le début car j’ai raté pas mal d’épisodes et j’aime te lire ma Zaza et là miam tu me mets l’eau à la bouche et pourtant j’ai fait des excès depuis ces deux jours et j’ai surtout abusé du chocolat et mon foie me le rappelle, demain je me remets sérieusement au régime.
    Je suis heureuse que tu es sur ton île si chère à ton coeur et profite en bien surtout et ressource toi ma Zaza.
    Hier c’était la pluie mais cela n’a pas empêché les ti bouts de chercher les oeufs chocolat cachés sur le balcon… et de s’amuser tous ensemble, on était en famille chez une belle soeur, que du bonheur.
    Ce lundi et bien comme la chanson c’était le lundi au soleil.
    Douce soirée et gros bisous d’amitié ma douce amie

  5. Chez moi aussi rien ne peut se régler l’estomac vide. J’espère que tu te régales sur ton île. Zen attitude, ma chère Zaza. Profite!!!! Gros bisous et très belle semaine pour toi

  6. Ah la la, tu me donnes envie, je suis attablée à lire ton histoire et je veux la suite, vite, vite, vite… Rires!!!
    Tu sais distiller le suspens, grande coquine!
    Gros bisous qui te parviendront sur ta belle île, je l’espère, et plein de pensées d’amitié
    Cendrine

  7. J’ai repris ma lecture dès le début et vais lire l’histoire d’une seule fois sinon je perds le fil! Je suis lente ma pauvre Zaza! Je vois que Meg ne laisse rien au hasard mais on réfléchit toujours mieux le ventre plein Chloé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.