La poésie du mardi en souvenir de notre Lady … !!!

Claude Monet, Argenteuil sous la neige, 1874

En Hiver !

Le sol trempé se gerce aux froidures premières,
La neige blanche essaime au loin ses duvets blancs,
Et met, au bord des toits et des chaumes branlants,
Des coussinets de laine irisés de lumières.

Passent dans les champs nus les plaintes coutumières,
A travers le désert des silences dolents,
Où de grands corbeaux lourds abattent leurs vols lents
Et s’en viennent de faim rôder près des chaumières.

Mais depuis que le ciel de gris s’était couvert,
Dans la ferme riait une gaieté d’hiver,
On s’assemblait en rond autour du foyer rouge,

Et l’amour s’éveillait, le soir, de gars à gouge,
Au bouillonnement gras et siffleur, du brassin
Qui grouillait, comme un ventre, en son chaudron d’airain.

Émile Verhaeren (1855-1916)

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

17 réflexions sur « La poésie du mardi en souvenir de notre Lady … !!! »

  1. C’est une copie du « Voilier d’Argenteuil » de Claude Monet que je possède
    La neige aussi est un beau tableau qui peut avoir résonance en Bretagne aujourd’hui pour l’instant elle ne tient pas
    Et le poème est en harmonie.
    Argenteuil a bien changé depuis
    Belle campagne chez toi
    Bisous tes 4 pattes vont se rouler dedans

  2. Un beau tableau de monet qui illustre ce poème pas de neige à Nantes mas de la pluie avec neige mêlée je ne sais je n’ai pas mis le nez dehors … as tu de la neige? Gros bisous

  3. Magnifique rencontre entre l’image et les mots
    Superbe tableau et superbe poème en résonance!
    Merci ma Zaza pour ce partage, je t’envoie de gros bisous pour se réchauffer, il fait si froid…
    Cendrine

  4. Bonjour ma douce amie Zaza
    Un ravissant poème que j’aime beaucoup et ce tableau féerique est une merveille pour les yeux et cela me rafraîchit délicieusement bien.
    Me voilà, en un clic, malgré la grande distance qui nous sépare, sur ton beau blog, à l’heure où je viens tu dois encore dormir j’imagine, moi je profite pour bloguer tôt ce matin avant que la chaleur intense n’arrive et quand je vois le ciel je pense que comme hier il fera très chaud et beau. J’espère que chez toi malgré le froid les rayons du soleil vont venir te réchauffer dans la journée.
    Je te souhaite une très belle journée.
    Prends bien soin de toi et prudence, car avec ces variants de la Covid on est pas près de s’en sortir, on risque de vivre encore un bon moment avec.
    Je te fais de gros bisous d’amitié de l’île intense.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.