La quintessence de la sapience … !!!

Message de Lilou Soleil : « Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas, joignez-vous à nous et publiez… »

Une expression française qui se justifie en ce moment dans cette période d’élection, mais aussi dans le contexte international avec cette guerre en Europe !

Expression :

« La fin justifie les moyens »

Signification :

  • Vouloir atteindre un but précis.
  • Autorise et justifie l’emploi de n’importe quel moyen pour y arriver. 
  • Il faut être prêt à tout pour réussir.
  • Si le but à atteindre est suffisamment important, il peut justifier des méthodes immorales.

Origine et définition :

La « fin » n’est pas ici celle des dinosaures ou des haricots. Le mot a le sens d’objectif ou de but qu’on veut atteindre.
Et ce proverbe, pour le moins immoral, justifie que tous les moyens possibles soient employés pour l’atteindre qu’ils soient répréhensibles ou pas. Autrement dit, l’essentiel est d’arriver au but visé, peu importent les moyens utilisés.
On pourrait disserter longuement sur le comportement de ceux qui le considèrent comme une vérité. Mais ce n’est pas ici le sujet.
Quant à savoir qui est réellement l’auteur de cette phrase, les avis divergent, mais la période semble bien cernée puisqu’elle est attribuée à deux personnes à peu près contemporaines.
Pour les uns, il faut l’attribuer à Nicolas Machiavel (1469-1527) qui l’a appliquée principalement à la politique. Cependant, il n’a jamais écrit la phrase sous cette forme, même si elle est un condensé de l’interprétation de ses écrits.
Pour les autres, l’auteur est Philippe van den Clyte (1445-1509), seigneur de Commynes, l’homme qui trahit Charles le Téméraire pour se mettre au service de Louis XI.
Certains comprennent « La faim justifie les moyens ».
Si l’existence de cette forme est compréhensible, la faim tenaillante pouvant expliquer, (mais pas excuser), l’usage de certains moyens plus ou moins répréhensibles destinés à l’assouvir, ce n’est pas la forme normale du proverbe.

Exemples :

« Robespierre était un théoricien qui voulait le bien de la France, et qui, comme tous les théoriciens, pensait que la fin justifie les moyens. » 
Frédéric Soulié –
Les mémoires du diable – 1838

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

24 réflexions sur « La quintessence de la sapience … !!! »

  1. ce matin je suis toutes vermoulu des pieds à la tête suite à ma journée d’hier….ça ne me vaut plus rien de faire des invitation….mais pourtant c’est tellement festif…..passe une bien agréable journée de ce mardi

  2. Bonjour Zaza.
    J’espère que comme nous tu auras passé un bon week-end de Pâques.
    Chez nous il a fait très beau, mais les poissons n’ont pas été de la partie.
    Mais nous avons bien profité de prendre l’air.
    Bonne semaine.
    Bisous de nous deux.

  3. Il y en a en effet, qui prennent cette expression à la lettre et font n’importe quoi (même des horreurs) pour arriver à leurs fins !
    Bises et belle journée

  4. oui encore d ‘ actualité et encore employée bien sur
    j » aime bien ces expressions , et je m ‘en régale chaque fois
    bonne journée avec soleil mais fraicheur quand même c’est avril
    bises Zaza
    kénavo

  5. Oui ! Merci beaucoup pour toutes ces bonnes explications ! On apprend toujours dans la vie, c’est normal, j’ai donc apprécié ton article. Je te souhaite de passer une bonne fin de journée. Cordiales amitiés & à +

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.