La suite des péripéties de mon père 1943-1945 … !!! 2/4

La « Surprise » a été construite à BLYTH, petit chantier à 15 miles au nord de NEWCASTEL.

Elle était nettement plus grandes et plus puissantes que les corvettes, des « RIVER CLASS »

La « Surprise » en mouvement

Et son équipage au complet

Pour en savoir plus sur cette frégate et sur les river class)

A de rares exceptions près, les hommes avaient volontairement choisi de servir sous la CROIX DE LORRAINE (pavillon de Beaupré…), imposé au Général De Gaulle par l’Amiral Muselier

Celui de mon père, ramené en 1945, qui été levé au mât de misaine dans le jardin de mon île, chaque 18 juin, 6 juin et 8 mai en compagnie de certains anciens évadés de la “Jeanne”, et des copains de la “Surprise” ! Ce drapeau recouvrait également son cercueil en 2002.
Lever des couleurs – Il biche le paternel entre maman et la femme d’un copain FNFL

Certains avaient risqué leur vie ou leur liberté pour y parvenir. C’était une très bonne équipe dont les qualités dominantes étaient l’enthousiasme et le désir de bien faire.
Le commandant : (Capitaine de corvette Jean LEVASSEUR) était un homme d’exception.

Commandant Jean LEVASSEUR (dit le Grand jean)

Capitaine au long cours, il avait rallié la France Libre à son début. PACHA de la corvette « ACONIT », il a conduit ce bâtiment vers un exploit unique : ” La destruction de deux sous-marins en 24 heures….

l’Aconit de retour au port le 14 mars 1943 après avoir coulé 2 sous-marins le 10 mars.

Très exigeant, ce pacha était vénéré par tous.
Un seul officier était issu de l’Ecole Navale de métropole. Les autres venaient de la Marine Marchande ou avaient été formés par l’école navale de la France Libre.

Les effectifs composant les équipages des Forces Navales de la France Libre…

Après l’appel du 18 juin du Général De Gaulle, les 124 jeunes pêcheurs de l’île de Sein, mais aussi les sous-marins français s’étant ralliés (le Surcouf, Le Narval, le Minerve, le Junon…  mais aussi tous ceux qui s’étaient évadés, pour la plus part des navires de « VICHY » ancrés aux Antilles ou d’ailleurs, de France ou d’Espagne par mer).
Ils apportèrent tous le sérieux de leur formation…
Certains n’avaient aucune expérience maritime, d’autres comme moi, ont donc reçu une formation accélérée dans les techniques de détection notamment. Ils sont devenus opérateurs radar ou A.S.D.I.C. (sonar britannique).
A l’été 1943, les FNFL mettent en ligne 7 000 hommes et une cinquantaine de navires, pour un total de 30 000 tonnes, qui seront utilisés à des opérations d’escorte dans la Manche et l’Atlantique. Intégrés aux FNFL, 3 000 marins civils servant sur une soixantaine de navires de commerce payent aussi un lourd tribut à la victoire des Alliés.

Mon diplôme de radariste en poche, je rejoignis l’armement de la Frégate « SURPRISE » qui était habilitée à accompagner des convois Manche Atlantique.

Quelques bon copains en quittant New-York !

Mon papa à droite….
(Mon père, le 3 ème en haut à partir de la gauche)

Une partie de l’équipage de la « SURPRISE » en 3 différents plans

Tout ce petit monde s’entendait bien, malgré des conditions de vie rustiques et même spartiates, un confort très sommaire. Ils conservent un moral à toute épreuve. Les cuisiniers, le boulanger, le cambusier, les jeunes anglaises et écossaises, les tenanciers de PUB contribuaient au maintien de ce moral.

A lundi pour la suite …

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « La suite des péripéties de mon père 1943-1945 … !!! 2/4 »

  1. Merci Zaza…. mon frère a fait carrière à la Force Navale belge à partir de 73 et le bateau ça le connait aussi, la femme qui reste à quai, seule, des mois, parce qu’en mission… et en temps de guerre c’est encore autre chose… Bon vendredi, bises

  2. Un reportage exceptionnel merci à toi pour ces belles photos souvenirs
    Chez moi point de marin , par contre j’aime voguer en mer , sur les océans , j’ai fait plusieurs croisières et j’avoue que j’en garde un goût de reviens-y!
    Bonne journée à toi
    Bisous

  3. J’ai beaucoup d’admiration pour tous ces hommes qui ont vécu une vie si rude pendant cette période..
    Merci de nous conter son histoire.
    Bises de Mireille du sablon

  4. je suis bien contente que tout aille au mieux pour toi, ton retour sur ton ile s’est bien passé et tu as pu retrouver ton chez toi, même si il est habité, ces petites bestioles partiront vite…..passe une bien agréable journée

  5. Je suis remontée jusqu’au 1er documentaire et c’est magnifique, ma chère Zaza… Vraiment très vivant et intéressant ! Toute mon admiration pour ton papa… et pour ta maman, car c’est une vie très difficile d’être une femme de marin… De très belles photos souvenirs !!!
    Suis si contente que tu ailles mieux et que tu puisses enfin retourner dans ton île.
    Bisous Zaza

  6. Bonjour Anne marie,
    Voila un joli reportage sur ton père durant cette période d’appel du Général .
    Je vais aller voir Le film de Gabriel Le Bomin | Synopsis : Paris, juin 1940. Le couple de Gaulle est confronté à l’effondrement militaire et politique de la France. Charles de Gaulle rejoint Londres … avec Lambert Wilson, Isabelle Carré.
    Merci du partage
    Bonne journée dans ton ile
    Amitiés

  7. C’était une époque qui révélait les hommes et faisait appel à leurs bons sentiments plutôt qu’à leurs bas instincts comme aujourd’hui.
    Bises et belle journée

  8. merci chère Zaza pour ce beau récit, ton père fut un héros, car une frégate sur l’Atlantique, constamment sous la menace des sous marins qui guettaient les convois, radariste je suppose qu’il utilisait également le Sonar pour reperer les sous marins, bravo à lui pour le drapeau ! bonne fin de semaine bises

  9. non seulement tu as pu réunir une foules d’informations mais aussi de beaux clichés d’archive bravo Zaza quel bel hommage. J’aime bien ce drapeau il est beau est affiche haut et fort que, ma foi, la France c’est catho et que ça doit le rester! Bisous

  10. Bonjour Zaza,
    Un mot : respect. Respect à ton père et à tous ces hommes qui ont servi le pays pendant ces années sombres. Très émouvant cette nouvelle suite de reportages. Merci à lui, merci à eux, merci à toi.
    Bises et bon week-end.
    Fabrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.