Le Mot Mystère … !!!

RAPPEL DES RÈGLES : « Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »

AEEEIUPRTD =  PETAUDIERE – Vous voilà tous réunis dans cette salle et vous n’en sortirez que lorsque vous serez d’accord. Chacun veut être le maître dans cette assemblée confuse. Avec 10 lettres, vous trouverez facilement ce mot féminin singulier au milieu de tout ce chambard.


Les anagrammes utilisées : « Dépatriée, pétard, répété, réputée, départ, étape, perdue, adepte, audit, érudit, repue, pieutée, diptère, raide, pétardée, purée, diaprée, apeurée, dératée, pardieu, dépitée, épiée, épatée, trapu, pétaudière. »


Dépatriée dans le calme de la campagne gallo, enfin !
Quel contraste avec le bruit et l’agitation de la ville de Rennes, pétard et bruissement de la foule dans les rues marchandes, le vrombissement répété des voitures et des camions sur les quatre voies, route au bord de laquelle j’avais fait du stop !
On venait enfin de me déposer à l’orée de la forêt communale de Poligné, réputée pour sa biodiversité: point de départ et première étape de la randonnée que je comptais effectuer ce week-end !
Après deux heures de marche, perdue sur une piste forestière, j’avais atteint un petit plat verdoyant dominant la vallée.
C’est là que j’allais planter ma tente pour ma première nuit en solitaire.
Tout était nouveau pour moi. Je vis en centre-ville, plus adepte au jogging dans le parc du Thabor qu’au camping sauvage. Au bord du pétage de plomb, fragilisé par un audit difficile au boulot, j’avais suivi le conseil d’un collègue érudit :
 – « Pars quelques jours en **rando** », m’avait-il dit, « le calme de la nature te ressourcera, tu reviendras revivifiée ».
En ce début de soirée, alors que je m’étirais en bâillant, je pensais déjà à la nuit calme et reposante que j’allais passer, enfin libérée des bruits de la ville.
A la nuit tombante, repue et pieutée dans mon sac de couchage, sous la tente, je me sentais bien.
Au bout de quelques minutes, mon esprit se focalisa sur les stridulations aiguës d’un insecte diptère. Crispant !
Peu après, un hululement s’éleva et se répéta à intervalles réguliers. Sinistre !
Au loin, un chien se mit à aboyer sans relâche. Épuisant !
Puis une petite brise se leva : craquements des branches d’arbres, bruit du vent dans les feuillages. Impossible de dormir !
Et des cris d’animaux inconnus trouant la nuit… Angoissant !
Raide de fatigue, j’étais enfin en train de m’assoupir quand une pétardée assourdissante me fit dresser brutalement.

Purée ! Un crépitement de mitraillette, une explosion, une lueur diaprée filtrant au travers de ma toile de tente !
Des images de guerre se formèrent dans ma tête et, dans un réflexe de survie, apeurée, je bondis à l’extérieur et me mis à courir comme une dératée pour aller me mettre à couvert sous les arbres voisins…
Je fus alors copieusement douchée par une pluie diluvienne !
Pardieu ! Tout ce qui venait de me réveiller en sursaut n’était autre que les gouttes de pluie sur ma tente et les grondements de l’orage proche…
Dépitée, me sentant épiée de toute part, je poussais alors un long cri, plus fort que tous les bruits qui m’avaient assaillie, et, attrapant ma gourde métallique,  je me mis à frapper sur ma casserole le plus fort que je pus.
Épatée par tant de tintamarre, il n’était pas dit que je ne participerais pas, à accompagner la nature qui s’était déchaînée contre moi  !
A ce moment-là, un autochtone trapu, réveillé par ce raffut, m’interpela :
– « Mais qu’est-ce que cette pétaudière ?????? »  

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

17 réflexions sur « Le Mot Mystère … !!! »

  1. comme toujours tu m’épates avec ce texte ou tu as su placer les mots désignés plus haut, j’en reste “baba”…..passe une bien douce journée en ce denier jour de février

  2. Oh oui tu nous épates à chaque fois, tu sais placer les mots en nous captivant à l’extrême!
    Bon dimanche!
    Bises de Mireille du sablon

  3. Quelle richesse de vocabulaire des mots que tu trouves je ne sais où mais qui tissent un texte passionnant. Pour moi qui commence à peiner dans l’écriture c’est un plaisir !
    merci de tes participations fidèles
    avec le sourire

  4. Lu comme si j’y étais j’en suis encore toute crispée
    Allez Zaza c’est dimanche il va faire beau … zen
    Bisous et caresses Les oreilles de Quya sont attentives au cliquement des touches de clavier

  5. Coucou Zaza, encore une fois un récit qui relève un défi, tout à fait dans ton style faire plus de boucan que la nature déchaînée , cela ne m’étonne pas de toi. Bravo. Bisous bon dimanche MTH

  6. Je n’aimerais pas être réveillée par un tel tintamarre et tes petits loups à 4 pattes non plus… Mais tu t’en sors avec brio comme toujours Zazounette

  7. Excellent Zaza j’imagine vraiment bien cette nuit de tous les diables , ayant déjà vécu pareille mésaventure avec un orage sur le mont Lozère . Je me suis retrouvée nageant dans mon sac de bivouac bien contente de trouver une grange pas loin , mais là toute la nuit les vaches n’ont pas arrêté de renâcler !
    Bonne journée Zaza
    Bises

  8. bravo Zaza, les lettres du mot suggéré, ont été bien employées, une belle histoire de camping sauvage ! sous un orage ! bon dimanche grosses bises

  9. Un vocabulaire des plus luxuriants, j’adore!
    Plein les oreilles, plein la vue, plein les neurones, et vlan!
    Un grand bravo ma Zaza, avec de gros bisous d’amitié sans oublier ton Poux Ronchon
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.