Le mot Mystère … !!!

« Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »

Les consignes de Lilou : ICI

EEEAIUMHTFSS = FESSE-MATHIEU – Nom masculin, en deux mots et 12 lettres pour trouver le nom donné aux usuriers, avares ou grippe-sou qui rechignent à partager leurs biens.
Le mot de Lilou : « Vous connaissez tous le patron de la monnaie ! Si si c’était l’apôtre trésorier ; celui qui tenait les cordons de la bourse – le financier, le percepteur, le comptable. » 


Les anagrammes utilisées : « Haies, Mathieu, fesse-mathieu, usées, sémite, miteuse, fiesta, amuse, fessée, aussi, Matheis, amiteuse, meute, fumistes, l’esthésie, aisée, famés, fumets, tamisée, essieu, musée, masse, séisme, suées, suite, faste, massif, amusé.  »


Elle m’inquiétait plus que tout le reste cette fichue bâtisse derrière les haies de chez l’oncle Mathieu. Ce vieux fesse-mathieux avait des oursins dans le porte-monnaie et portait toujours les mêmes frusques usées. Un sémite comme on n’en fait plus !
Inutile de vous dire qu’il ne voulait pas nous voir traîner dans cette grange miteuse pour y faire la fiesta. Il la disait dangereuse et interdisait aux enfants de s’y rendre pour s’y amuser, en nous promettant une bonne fessée.
Aussi, il n’en fallait pas plus, bien sûr, pour aiguiser notre curiosité.
Alors que nous approchions à pas de Sioux, le cousin Matheis affirma qu’une bête amiteuse résidait entre les pans de bois décrépis, d’après ce qu’on lui avait dit.
La petite meute d’aventuriers en culottes courtes avançait à pas lents et feutrés.
Les plus grands se tenaient à l’avant, en file indienne, alors que les plus petits formaient l’arrière-garde.
Quant à moi, on me poussa en première ligne. Je devins éclaireur ! Ah les fumistes, il fallait bien un bouc émissaire… Mois qui était doué de ressentir l’esthésie, je tremblais de peur.
Dans ces lieux défendus, je dressai l’oreille et demandai le silence. L’instant était grave. Aucun son ne provenait de l’antre de la bête.
Quelques lames de bois déchaussées me rendaient une infiltration aisée. Dans ces lieux prétendus mal famés, la pénombre y régnait. L’odeur de foin emplissait l’air et irritait mes narines. Il fallait ajouter d’autres effluves inconnus ; loin de fumets des plus agréables.
Mes yeux peinèrent à s’habituer à la faible clarté tamisée qui filtrait au travers les planches de bois.
L’atmosphère me sembla lugubre.
Ici, une vieille charrue terminait sa décomposition dans un amas de rouille et de bois rongé par les insectes. Là, une fourche étendait son ombre malveillante jusqu’à mes jambes chancelantes, alors qu’un vieil essieu ma barrait le chemin. Un véritable musée !  
J’étais aux aguets.
Soudain, un grognement, un mouvement sur le côté et une masse me fonçant dessus. Je me mis à hurler en me retrouvant dans la porcherie.
Ma fuite fut comme un séisme, et mon cœur battit à tout rompre, que de suées !  A la suite de ces frayeurs, je courus à toutes jambes et, si ma mère ne montrait ni signes visibles de faste ou d’inquiétude, le visage massif de mon aïeul Mathieu amusé, affichait un sourire malicieux.

Je sentais le cochon à plein nez !

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

16 réflexions sur « Le mot Mystère … !!! »

  1. … il suffit d’interdire pour que les enfants y aillent….audacieux pour les uns, trouillards mais « suivants » pour les autres.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  2. Ah ah ha j’imagine très bien la scène !! Sans l’odeur bien sur ………
    A ces âges, on brave tous les interdits c’est bien connus, plus c’est interdit plus on y va !!
    Bon dimanche ma Zaza
    Ca va le pso ? Une amélioration ?
    Moi ce savon fait des miracles !!!

  3. Comme toi, j’aurai sûrement été jeter un oeil, dès qu’on nous interdisait une chose il fallait que j’aille voir par moi-même, et parfois je tombais aussi sur des becs !
    Bises et belle journée

  4. Je ris en imaginant la scène , mais c’est sur la curiosité et le besoin de braver les interdits sont plus forts que tout pour les enfants .
    Je découvre le terme d’amiteuse .
    Bon dimanche
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.