Le mot Mystère … !!!

Le mot de Lilou : « Mais revenons aux choses sérieuses… j’avais trouvé un joli mot pour désigner l’élevage de lapins. Seulement voilà en fait il y a deux vocables, alors vous vous seriez fourvoyés. J’ai donc décidé d’oublier la cuniculiculture ou cuniculture pour me lancer dans le dessin.
Je vous donne 13 lettres pour faire des lignes et des courbes dans l’espace…. et vous trouverez un adjectif…. » 

RAPPEL DES RÈGLES : « Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »

AEEIIIUVRRNLC =   CURVILINEAIRE  

Les anagrammes utilisées : « incurvé, curvilinéaire, cuivre, avril, virile, clair, niveau, réuni, envie, véniel, linéaire, errance, icarien, cuivré, enculer (Eh oui, j’ai osé !), navré, virera, enivra, avéré, celai. »


Un fil conducteur incurvé, qui voulait se faire électricien, décida de se déclarer en qualité d’autoentrepreneur curvilinéaire. C’était un fil en cuivre  qui n’avait jamais donné de fil à retordre à ses parents.
À sa naissance, en avril, tout le monde le trouva beau. Il faut dire qu’il avait déjà une très jolie bobine virile. Très vite, il se passionna pour l’habillement. Ses couleurs préférées étaient l’orangé, le marron, voir jaune et vert pour la terre. Parfois il se tournait vers d’autres couleurs plus neutres, comme le bleu clair. Il se tenait au courant des dernières trouvailles en matière de gaine.
Un jour, il croisa un interrupteur de bon niveau qui ne cessait de faire des va-et-vient. Il le regarda avec tellement d’intensité que le courant passa tout de suite entre eux, ce qui les a réunis. Ils décidèrent de vivre ensemble et voulurent afficher, avec grande envie, leur amour naissant.
Ses parents choqués par cet accouplement, véniel pourtant, pétèrent un plomb. Ils auraient préféré une connexion plus linéaire et plus conventionnelle,  un peu comme celle existant entre une fiche mâle et une fiche femelle. Une ampoule avec un « fil amant » aurait été l’assurance, selon eux, d’une vie sans errance. De plus, aujourd’hui, les ampoules sont à faible consommation, ce qui est avantageux quand on démarre dans la vie.
Le fil cuivré pensait qu’avec une ampoule, il y aurait eu trop de différence de potentiel. Il n’aurait pas pu pratiquer de jeux icariens et il s’était donc laissé allumer par son interrupteur pour « s’enculer ».
Mais la société, malgré l’évolution des mœurs, n’était pas encore prête à accepter d’emblée ce genre de comportement. Le fil navré ne put vivre pleinement son amour et leur relation virera à la catastrophe. Au début, cela entraîna quelques tensions, il s’enivra, s’isola et se replia sur lui-même si longtemps et tellement fort, qu’un beau jour, ce fut le désaccord avéré.
Très longtemps, il resta seul, jusqu’au jour où il est devint mon fil conducteur, en tout bien, tout honneur. Chut… Je celai ainsi cette amitié naissante !

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

22 réflexions sur « Le mot Mystère … !!! »

  1. et oui parfois un peu de douceur ne nous fait pas de mal à regarder…..on en a tous besoin….passe une bien agréable journée ici ce sera avec le soleil, ouf….

  2. Mais quelle imagination et même avec des gros mots dont je ne t’aurai pas cru capable.
    Moi quands j’étais petite la mode des scoubidou faisait rage. Mon père me donnait des fils éléctriques dont je dégageais le cuivre et récupérais la gaine pour faire des scoubidous en dégustant pommes et poires. Merci de cette belle participation.
    avec le sourire

  3. Bonjour Zaza
    Tu débordes d’imagination, quel plaisir de te lire, tu as si bien placé chaque mot qu’on croirait presque que c’est facile ….. Chapeau !
    Merci pour ton partage
    Bisous, bon dimanche

  4. Bravo Zaza pour ce portrait humoristique de la vie amoureuse d’un fil conducteur, on voit que tu es branchée es électricité sans pétage de plomb. Pas de surtension tu “joule” jeu avec maestria.
    Bon dimanche
    Bises

  5. Un défi corsé une actualité brulante enfin presque et voilà M’amzelle Zaza qui nous régale.
    Je ne croix pas que la capitaine Marleau dise “Enculé” comme quoi !!!
    Quya est désolée de sa bévue de ce matin, elle n’a pas mis sa patte sur la bonne police.
    Bisous

  6. Il fallait oser ! Quel brio !
    Et quel délice de suivre le fil conducteur de cette histoire d’amour peu commune !
    J’avoue toute honte bue, que je l’ai déroulé ce fil, très très curieuse de voir où tu l’avais.. enfilé ce mot (eh oui j’ai osé!) et surtout, comment !
    Et faire naitre ce fil en avril ! Un coup de génie !

    Entre ton histoire et moi, le courant est bien passé, et il a jailli en mille étincelles de rire !
    Bisous et bonne fin de journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.