Humour du lundi … !!!

LA SYMPHONIE INACHEVÉE !

Un président de société reçoit en cadeau un billet d’entrée pour une représentation de la Symphonie Inachevée de Schubert.

Ne pouvant s’y rendre, il passe l’invitation à Didier G., son Directeur des Ressources Humaines.
Seule condition, que le DRH lui fasse un mémo sur la qualité du concert.
Le lendemain matin, le président trouve sur son bureau le rapport de Didier G., le DRH :
1 – les quatre joueurs de hautbois demeurent inactifs pendant des périodes considérables. Il convient donc de réduire leur nombre et de répartir leur travail sur l’ensemble de la symphonie, de manière à réduire les pointes d’inactivité.
2 – les douze violons jouent tous des notes identiques. Cette duplication excessive semblant inutile, il serait bon de réduire de manière drastique l’effectif de cette section de l’orchestre. Si l’on doit produire un son de volume élevé, il serait possible de l’obtenir par le biais d’un amplificateur électronique.
3 – l’orchestre consacre un effort considérable à la production de triples croches. Il semble que cela constitue un raffinement excessif, et il est recommandé d’arrondir toutes les notes à la double croche la plus proche. En procédant de la sorte, il devrait être possible d’utiliser des stagiaires et des opérateurs peu qualifiés.
4 – la répétition par les cors du passage déjà exécuté par les cordes ne présente aucune nécessité. Si tous les passages redondants de ce type étaient éliminés, il serait possible de réduire la durée du concert de deux heures à vingt minutes.
Nous pouvons conclure, Monsieur le Président, que si Schubert avait prêté attention à ces remarques, il aurait été en mesure d’achever sa symphonie.
Didier G.
DRH


CHERS PARENTS !

Chers parents, j’ai vraiment honte de toujours vous écrire pour vous demander de l’argent.
Et même si cette fois encore, je dois vous demander de m’envoyer à nouveau 150 Euros, toutes les cellules de mon corps se rebellent.
Je vous demande humblement de me pardonner. Je sais que pour vous la vie est dure…  
Votre fils Kévin  
P.S: J’étais tellement mal en écrivant cette lettre que j’ai voulu courir après le facteur qui ramassait le courrier dans la boite aux lettres au coin de la rue pour reprendre cette lettre et la brûler.
J’aurai vraiment aimé le rattraper, et j’ai prié le Bon Dieu pour y arriver, mais il était trop tard.

P.S: J’étais tellement mal en écrivant cette lettre que j’ai voulu courir après le facteur qui ramassait le courrier dans la boite aux lettres au coin de la rue pour reprendre cette lettre et la brûler.
J’aurai vraiment aimé le rattraper, et j’ai prié le Bon Dieu pour y arriver, mais il était trop tard.

Quelques jours plus tard, l’étudiant reçut une lettre de son père qui écrivait :

« Le Bon Dieu a entendu ta prière… ta lettre n’est finalement jamais arrivée ! »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

18 réflexions sur « Humour du lundi … !!! »

  1. Oh j’ai adoré ces deux histoires que je m’empresse d’envoyer à un ami qui sait si bien les raconter..
    Bisous du jour
    Mireille du sablon

  2. Nous savons bien que Schubert est mort trop tôt, sans cela il aurait sans doute suivi les consignes de ce spectateur quasi mélomane ! Quant au fiston, que cela lui serve de leçon ! Chris

  3. Bonjour Zaza
    – Eh bien, le DRH a été très attentif, c’est le moins qu’on puisse dire !!!!!!!
    – Le père de Kévin a beaucoup d’humour, certes … mais il doit être radin !
    Merci pour ces sourires
    Bonne fin de journée, Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.