Le mot Mystère … !!!

RAPPEL DES RÈGLES : « Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »

AEEUCHFFRLN – FANFRELUCHE – Le mot de Lilou : « Vous aimez les colifichets, les dentelles et les petits nœuds alors vous savez de quoi je veux parler.
Vous avez 11 lettres pour trouver ce mot féminin que vous pourrez utiliser au pluriel si vous le souhaitez (12 lettres) au sens propre. Chose très petite, presque sans substance et qui se détruit très facilement et au sens figuré,  terme de dénigrement. Ornement apparent, de peu de valeur et de peu de goût. »


Les anagrammes utilisées : « affluence, farfelus, lacerne, fanfreluche, flâner, enflure, échauffé, esclaffer, affreuse, créneau, enraufé, ranch, chaleur, lucarne, cheuler, crâne, feuler, refeuler, harcelé, ruche, effacé, ancre, caler, élancé, lâcher, lunch, affure … »

Hier, j’ai pris le bus pour monter sur Rennes. Je n’étais pas seule, il y avait affluence !
J’ai observé les autres passagers, l’un après l’autre. J’avais le temps…
Il y avait des individus de toutes sortes, des farfelus ou très sérieux, aux cheveux longs ou courts, en tenue BCBG ou en lacerne, dentelle ou fanfreluche, des écouteurs sur les oreilles et smartphones allumés.
Derrière les masques, des airs , maussades, gais ou perdus…
Je me sentais bien, prête à passer mon après-midi à flâner dans la capitale bretonne.
Au terminus, cette enflure de chauffeur a ignoré l’arrêt, sans que les passagers ne protestent. Aucun esprit échauffé et pourtant il y avait de quoi s’esclaffer, eu égard le ridicule de la situation, affreuse pour certains de louper un rendez-vous important !
Alors j’ai compris que le bus était occupé par des personnes comme moi, des personnes errantes. Le chauffeur en faisait partie,  il nous emmenait en voyage vers l’inconnu.
Il a poursuivi la route vers l’ouest, fenêtres ouvertes. Il fit un créneau et s’immobilisa dans un terrain vague enraufé. Aucune possibilité de se dégourdir les jambes dans ce merdier, aucune habitation dans les environs, excepté un ranch qui semblait vidé de ses habitants !
Une douce chaleur estivale envahissait le bus par la lucarne du toit et fort heureusement, chacun disposait de sa bouteille d’eau à cheuler !
Écouteurs et masques ôtés, nous nous sommes regardés en nous demandant combien de temps durerait cet arrêt improvisé.
Ma voisine de droite m’a montré trois photos qu’elle gardait contre son cœur : sa fille, son canari et un crâne d’œuf qui était censé représenter son défunt mari.
Le passager de devant a émis des drôles de sons. Il se mit à feuler et refeuler. Se prenait-il pour un tigre ? Nous avons fini par nous apercevoir qu’il chantait.
Celui de derrière se plaignait d’avoir été harcelé par son père qui lui rabâchait qu’être un homme, c’est savoir pisser droit et debout. Il y pensait tout le temps, et se loupait à chaque fois…
Et ainsi de suite, tous les passagers se sont exprimés ! Le bus s’était transformé en une ruche bruyante.
Bref, on s’est dit l’essentiel de nos vies, et cela a duré une partie de l’après-midi.
Le jour s’est effacé et le bus a levé l’ancre sans caler. Il s’est élancé, en prenant le chemin du retour.
Le chauffeur a mis de la musique. Une passagère s’est mise à danser. Nous dansions encore lorsque le bus a pénétré dans la ville de la destination finale.
Chaque fois qu’il stoppait et que les portes s’ouvraient pour lâcher une compagne ou un compagnon d’échappée devant son domicile.
Vers minuit, rentrée à la maison, j’ai saisi une bière dans le frigo, avalé les restes d’un lunch de la veille, allumé la télé et me suis affalée dans un fauteuil devant les infos.
Que dire de ma journée si particulière, pas grand-chose, si ce n’est la convivialité découverte entre voyageurs et le fait d’avoir effectué des économies, sans dépenser mon affure dans les boutiques du centre !

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

19 réflexions sur « Le mot Mystère … !!! »

  1. Ah là sans dépenser un rond, tout à fait… une destination toute autre, qui a su faire parler les gens entre eux… A reprendre ou pas ce bus… !? ,-) bon dimanche zen Zaza, bises

  2. Je ne sais pas si j’aurais aimé me sentir ainsi un peu prisonnière d’un bus… mais le résultat final en valait la peine.
    Bravo pour ton récit, Zaza.
    J’ai beaucoup aimé la façon dont tu as mené cette journée si particulière.
    Bisous et douce journée.

  3. Bravo à ce chauffeur qui a osé sortir de leur routine tous les voyageurs montés à bord du bus!
    J’ai aimé ton texte et le défi si bien relevé!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  4. Bonjour Zaza, je t’ai lue avec grand intérêt,c’est vraiment un texte plein d’humour truffé des mots pas faciles à placer, bravo Bisous et bon dimanche MTH

  5. J’aurai détesté être en somme séquestrée par ce chauffeur « farfelu » avec des personnes aussi farfelues que lui… mais félicitation pour cette histoire un peu étrange !
    Bises et belle journée

  6. Plusieurs mots bizarres pour ce voyage farfelu ! C’est bien tourné et drôle.J’aime bien la coquille d’oeuf pour le crâne du mari!
    Bravo pour ton imagination .Bisous

  7. Bravo pour cette balade pas très ordinaire ou l’invraisemblable est arrivé lol un moment sympa avec des mots pas si faciles à utiliser, bon dimanche Zaza je reprends doucement mes lectures affalée ds la chaise longue sans pouvoir faire grand chose il fait beau et chaud même si le ciel moutonne au dessus de moi. Bises

  8. En bus
    On y touve tous les genres
    Mais fait
    C’est cela qui fait la différence
    S’assumer
    Et se balancer du quand dira t-on
    Tant de personnes se targuent de ne pas prendre le bus
    Mais elles oublient l’ennui de la solitude dans son habitacle
    C’est enrichissant pourtant
    De quoi se gaver de brèves
    Des bonnes et des indigestes
    ….Bon dimanche Zaza
    Bises

  9. Bravo Zaza pour cette histoire que je verrais bien figurer dans un film. Un voyage pour l’inconnu qui permet à tous les occupants du bus de communiquer. Une expérience vraiment à tenter .
    Bon dimanche
    Bises

  10. Punaise Zaza me suis éclatée de rire a lire ce texte, quelle imagination tu pourrais presque le continuer en roman tellement c’est ahurissant et en même temps prenant à lire car on veut savoir ou tu nous emmène. Bisous doux dimanche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.