Le nid des mots d’avril … !!!

Les consignes d’ABC : ICI

Regardez bien cette photo et racontez …

Quel spectacle désolant ! Tout n’est que poussière et aucune âme qui vive.
Je me retrouve seul devant ce salon de jardin recouvert de poussière digne d’une rencontre du troisième type. La fin du monde se serait-elle produite ?
Mais qu’est-il arrivé à notre planète bleu, après cette pandémie de Covid-19 au quel j’ai survécu !
A force d’errer, il y a plus de 15 jours, je n’ai retrouvé aucune trace de vie, aucun survivant.
Je finis par me poser dans l’un de ces fauteuils, pas très confortable d’ailleurs.
J’ai une faim de loup ! Rien mangé, rien bu depuis cette quinzaine. Ces pousses de haie qui commencent à roussir en dégageant une odeur nauséabonde, ne m’inspirent pas du tout.

J’ai pourtant tellement faim ! Alors, j’ai commencé à me ronger les ongles et puis, sans m’en apercevoir, je me suis mangé un doigt.
Quand je m’en suis rendu compte, je me suis traité de tous les noms. Ce n’est vraiment pas sérieux, je m’serais battu !
Mais le plus grave, c’est que j’ai trouvé très bon ce bout de moi-même, à tel point qu’au-delà de l’inconvénient majeur de perdre mes doigts j’avais encore très faim.
Face à ce cas de conscience affreux, c’est finalement cédé à la gourmandise, et je me suis mangé la main.
C’était l’engrenage !
Les doigts, la main… je me suis mangé le bras et puis tout le reste, avec appétit. Tout y est passé !
J’étais en somme quelqu’un de délicieux, de délicat, de fin. J’ai tout mangé et je me suis régalé. Le plus difficile a été la tête. Pour finir je me suis mordu la langue et puis j’ai disparu dans mon propre estomac.
Je me suis digéré de l’intérieur.
Je me suis ensuite déféqué et, là, curieusement, j’ai ensemencé une terre qui m’était devenue inconnue et qui m’a restitué peu à peu dans mon intégralité la plus authentique…
Pour subsister dans ce nouvel univers, serais-je amené à me ré-ingurgiter à ma prochaine fringale ? 

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

34 réflexions sur « Le nid des mots d’avril … !!! »

  1. J’adore! Un texte gore, génial, un survival où les protagonistes ont été mis sur mode “deleted” et cette faim de loup, enragée qui fait penser à The Walking Dead, c’est top, bien saignant, bref, le genre d’histoire que j’adore regarder version film d’horreur
    Bravo ma Zaza, je t’envoie de gros bisous sans oublier ton Poux Ronchon
    Cendrine

  2. Coucou Zaza, ton texte me rappelle mes années de lycée où notre prof de français nous avait demandé d’imaginer notre planète dans l’avenir. Je me souviens avoir écrit que l’homme finirait par la détruire : guerre, pollution, épidémies et que les survivants retourneraient à l’âge de pierre et recommenceraient à tout réinventer malgré les risques connus. Bon, je n’avais pas envisagé qu’il se dévoreraient eux-mêmes. Un beau texte et un défi très bien relevé. Bises et bonne journée

  3. ..dure dure ton histoire! cela me fait penser à ma grand-mère qui ne supportait pas que je me ronge les ongles, elle aurait pu l’inventer cette histoire….cela s’est arrangé depuis…
    Bises du jour
    Mireille du Sablon

  4. tu nous effraies, avec ton récit…..une chance que nous n’en sommes pas là et espérons fort que personnes n’en sera là un jour….la solidarité de nos jours fonctionne assez bien….je te souhait une douce journée et sors de ce fauteuil….

  5. Bonjour Zaza.
    Brrr… ça fait réfléchir!!
    Ce matin, comme depuis plusieurs jours il fait beau chez nous et nous avons même coupé le chauffage.
    C’est dommage de rester confiné à la maison, mais d’après les dernières nouvelles ça a l’air d’avoir des effets positifs, alors patience.
    Je te souhaite d’aller le mieux possible.
    Bonne journée.
    Bisous de bisous deux.

  6. Vendredi
    Vitesse compressée du temps
    Encore beaucoup de doutes
    Nul n’est capable de dire
    Dans combien de temps .
    Reviendra notre vie d’antan
    Étendez les oiseaux seuls à être libre
    Daignons conserver notre lien d’amitié
    Il est par le clavier ,notre liberté .

    Bonne journée , bises pour m’avoir fait sourire ma ZAZA

  7. Bonjour Zaza
    Je crois qu’il est temps que le coronavirus disparaisse car je crains pour la santé mental de nos concitoyens si Mame zaza commence à se manger pour mieux revivre.
    Je pense que depuis elle s’est réveillée de son cauchemar
    Belle journée ma belle
    Bisous

  8. Bonjour Zaza,
    Gore, oui. Mais ton récit nous amène à réfléchir à notre comportement. On a coutume d’entendre dire que l’Homme détruit la planète, et c’est vrai. Mais j’aime voir aussi l’autre côté de l’Homme, sa face claire, ses qualités, car il en a, bien sûr. L’Homme n’est pas en dehors de la nature, il est DANS la nature, il en fait partie, lui aussi, ce n’est pas un extraterrestre. Il a fallu qu’une espèce soit au-dessus des autres, c’est la loi de la nature. Il se trouve que c’est l’Homme qui domine la pyramide, mais ça aurait très bien pu être le lion, l’orque, ou le rat… Nous avons à repenser notre manière de traiter cette planète car un jour, il se pourrait bien qu’on la tue complètement, qu’il n’y ait plus rien à manger que nous-mêmes. Cela dit, malgré tout, j’ai toujours foi en l’humain, il est capable du pire, mais… du meilleur aussi. Ne l’oublions pas.
    Bises et bon vendredi à toi.
    Fabrice

  9. Oups… tu fais peur.

    Il y a des poèmes qui me reviennent en te lisant.

    “« Mon enfant, si tu as faim,
    Mange l’une de tes mains,
    Garde l’autre pour demain. »

    Mais sa faim venait d’ailleurs ;
    Il dut se manger le cœur.

    Il lui reste ses deux mains
    Mais il n’a plus faim de rien.”

    (Maurice Carême, Petites légendes, 1949)

    L’autre est plus long… je ne vais pas te le citer ici. Mais tu peux le lire là.. si tu ne le connais pas.
    http://www.miscellanees.com/f/forner01.htm

    Passe une douce journée. Bisous.

  10. Félicitations pour petit essai de science fiction très réussi mais j’espère que n’en viendrons pas là et que les survivants de ce virus trouveront bien encore quelques graines à se mettre sous la dent!
    Bises et belle journée

  11. bonjour Zaza , ah oui tu as du talent pour écrire et pour raconter cette histoire qui !!! est conté !! , eh oui en ce moment avec ce virus ! c’est dur dur !! merci beau weekend a+ gros bisous

  12. Bonjour Zaza, ton récit est à faire dresser les cheveux sur la tête heureusement il y a une fin d’espérance, quelle imagination s’entre dévorer soi-même , fallait y penser bisous bonne journée MTH

  13. Ouh la Zaza , c’est la pleine de lune de la semaine qui te donne ce genre d’idées ?
    Un scénario catastrophe qui fait froid dans le dos , mais comme tu reviens entière ouf .
    Bon vendredi
    Bises

  14. Ton texte est très bien construit, bien dans l’air du temps mais un peu (beaucoup) macabre, j’en ai froid dans le dos.
    Il m’est arrivé de rêver (oui je suis rêveuse) qu’il y avait eu la fin du monde et que cachée dans un souterrain j’étais la seule survivante et je m’en voulais de ne pas être morte comme tout le monde, car de quoi allais-je me nourrir, m’habiller etc….toute seule c’était impossible.
    Ton personnage à trouver la solution.
    Passe une belle fin de journée.
    Bisous
    Maryse

  15. Kikou
    oups, il y a quand même des trucs plus sympas. Là ça fait peur si nous devons en arriver là, et en plus se croquer ça doit faire mal …
    Et tout ça pour se réincarner, mais en coin ?
    J’espère que tu vas bien
    Je te souhaite une très bonne journée
    Bisous et bon weekend
    @lain

  16. Oh là là ! délicieusement horrible ton texte à la fin qui finit bien pour toi même s’il y a un soupçon d’interrogation sur l’immunité définitive ou seulement provisoire. J’adore.
    Ton texte m’a évoqué un poème que j’avais mis en ligne mais quid de la date, de son titre et de son auteur ? Les moteurs de recherche sont décidément performants. Il s’agit de Un pauvre honteux de Xavier Forneret
    http://fadosi.over-blog.com/article-un-pauvre-honteux-de-xavier-forneret-67903992.html
    complètement oublié du grand public. Sa notice wikipedia est passionnante même si elle ne me donne pas envie de le lire ne serait-ce que pour sa position en faveur de la peine de mort et sa tentative d’en discuter avec Victor Hugo.
    bises et belle fin de semaine confinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.