« Le pacte » – Pour EVY … !!!

Les consignes d’EVY, ICI, pour cet atelier d’écriture 313
Et, ou, aux choix, L’utilisation des 10 mots : «
Éterniser, Mémoire, Ruisseau, Impossible, Temps, Savoir, Combattre, Chemins, Modifier, Terrible »

Le jour d’après ce terrible cataclysme.  
Autour de la petite église abandonnée, située aux abords d’un ruisseau, plus aucunes traces humaines.  
C’est un jour d’après-monde, où les fresques s’esquissent sur ses murs dans le bleu du silence.  
C’est l’heure bleu d’un monde bascule lentement dans le jour, où la pâleur de l’aube gagne un peu sur la nuit.  
Sur l’entrée de cette église à l’abandon, les arbres avaient défoncé les dalles parvis.  
Pas un son sur les pierres où résonnaient jadis les pas des religieuses. Les gargouilles d’hier, charmées par les chants et les prières, n’accueillent plus de cris d’oiseaux.  
Seul un oiseau muet, œuvre d’art en ferraille rouillée, en reproduisait la forme.

Au cœur de la chapelle, des silhouettes humaines sont pétrifiées. Statufiées, modifiées, pour s’éterniser ainsi en œuvres d’art par un Créateur cruel et facétieux. Leurs bouches sont figées dans un cri de stupeur et de terreur immense.    
La peur s’empare aussi de moi. Que signifie cela ?    
Avec qui l’humanité a-t-elle pactisé pour en pour en arriver à cette situation. Je n’ai rien gardé en mémoire !    
Impossible de le savoir puisque pour arriver jusqu’ici, je n’ai croisé personne sur les chemins.      
Seule l’agonie du Christ sur la croix subsiste, criant de douleur et de vérité.  
Dans la chapelle abandonnée, la nuit presque mourante fuit dans ses voiles bleus, et c’est le blanc qui gagne.  
Tout au pied de la croix, mon souffle reste suspendu et mon corps échappe au temps.  
A petits pas, la nuit part pour de bon et la clarté triomphe. La lumière, le Christ, les murs, les œuvres d’art prennent la parole sans pensées, au-delà du langage.  
Et j’entends cette vérité, à la voix si limpide déshabillée des mots.  
« Pourquoi combattre ? », me dit-elle. « De mourir ou de vivre si la mort même n’est qu’illusion, rien qu’une vanité de plus. »  
L’univers poursuivra sa course et les étoiles de glace se moquent des bonheurs et des peines humaines. »
Ce sera un jour de grande paix. Un jour sans date, un jour sans nom.  
Le jour d’après ce cataclysme funeste.
J’accepte dans la joie ma survie comme ma mort, sur cette terre aux mains des enfers.

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

36 réflexions sur « « Le pacte » – Pour EVY … !!! »

  1. Coucou ma chère Zaza, encore une jolie façon d’intégrer les mots du pacte, bravo tu sais bien tourner ces phrases. J’espère que tu vas bien et que tu ne souffres pas de trop. Je monte à Pontchaillou jeudi prochain voir mon chirurgien cardio, j’ai la frousse alors qu’il ne m’a pas encore touchée lol ! Gros bisous et plein de câlins à tes boules de poils

  2. oh on se croirait vraiment dans un roman !

    J’adore ce passage :
    “L’univers poursuivra sa course et les étoiles de glace se moquent des bonheurs et des peines humaines.”

    Tellement vrai !!
    bon dimanche.
    Christelle

  3. Un très beau texte ; pauvre église détruite par un cataclysme et abandonnée.Triste réalité .Ces mots t’ont inspirée. BIsous
    Je vois que tu as pactisé avec les cochons en Corse! Parfois ils mordent ….

  4. Un texte si fort, si prenant, si magnifiquement écrit et illustré que j’en suis toute retournée !
    Va savoir pourquoi, en le lisant, je me suis projetée au milieu des ruines d’une autre église où tant d’innocents on péri carbonisés, à cause de la barbarie d’êtres humains qui ne pouvaient qu’avoir pactisé avec le Diable pour accomplir leur horrible forfait.
    Bonne semaine à toi ! Bisous

  5. Comme je ne reçois plus ta news…. j’suis venue voir quoi… château, église, maison, grange, il y a de l’abandon dans la nature, certains plus “tristes” que d’autres, comme cet édifice… merci Zaza, bises

  6. Etre le seul témoin devant cette chapelle abandonnée de l’après cataclysme terrifiant
    Et pourtant l’acceptation apporte paix et sérénité
    Défi bien relevé
    Prend soin de toi mon amie
    Bisous et caresses

  7. Qu’ajouter à tous ?
    Certains expriment si bien ce que j’ai ressenti en te lisant…
    Tristesse, et pourtant, espoir.
    Je me demande ce que sera mon dernier jour, j’espère avoir le temps de dire adieu à mes enfants.

  8. Superbe texte zaza pour ce défi. Quel terrible cataclysme a provoqué cette atmosphère de désolation. Je ne peux m’empêcher de penser à Pompéi et ces humains statufiés par la lave, mais là rien de tel. Il semblerait que ces hommes aient eu à affronter une grande peur avant que la mort les emporte.
    Bonne pause Zaza et encore bravo.
    Bises

  9. Magnifique !
    Les ruines me font toujours un peu peur et me rendent triste, surtout quand on voit la carcasse de ce sui fut une belle église…
    Bonne pause
    Bises et belle journée

  10. Voila un texte superbement dit qui se lit avec plaisir ! Quel travail ! Mais les machines aident bien ! Le temps est pluvieux aussi le jardin est arrosé ! Je te souhaite une bonne semaine et un bon lundi . Cordiales amitiés & à +

  11. Bonjour ma douce amie Zaza
    Un très beau texte mais très triste, mais çà va bien avec l’époque actuelle, bravo ZAZA tu as merveilleusement bien relevé le défi avec tes beaux écrits.
    Je te remercie pour ton gentil passage sur mon blog et pour ton amitié.

    Avec cette recette du net sur l’Amitié virtuelle, je viens te souhaiter une excellente semaine.
    ***
    Prenez au hasard un ou une inconnue,
    Souhaitez lui la Bienvenue
    Dans ce monde Virtuel,
    Et si Irréel
    Apprenez à vous connaître,
    Apprenez à vous reconnaître
    Ajoutez un gros soupçon d’honnêteté,
    Incorporez une énorme pincée de sincérité
    Mélangez le tout en versant un filet de franchise.
    Soupoudrez l’ensemble de quelques bises
    Pour une cuisson idéale
    Rien de tel que le dialogue
    Afin de partager ces malheurs,
    Ou partager ces bonheurs.
    Une fois la cuisson terminée,
    Vous obtenez une amitié
    Et cette amitié virtuelle,
    Deviendra amitié réelle.
    ***
    Prudence et prends bien soin de toi et à bientôt !!!
    Gros bisous d’amitié volcanique de mon ti rocher toujours humide (malgré quelques accalmies) et orageux.

  12. Comme c’est bon de te lire !! mon @mie
    C’est avec plaisir que je visite ton univers
    J’en profite pour te souhaiter
    Un @gréable mardi, même si c’est bien ☁️☔ chez moi
    Je t’apporte un p’tit rayon de ☀️ du cœur
    Il en faut un après la lecture !!!!
    Bisous de moi ❤️

  13. Bonjour Zaza, c’est très prenant ce que tu écris ce jour ..on visionne bien le lieu , l’univers, l’atmosphère bien anxiogène et puis cette question lancinante :”J ’entends cette vérité, à la voix si limpide déshabillée des mots. « Pourquoi combattre ? » la question est posée et l’histoire fera le reste…

  14. Bonjour Zaza.
    Ce matin comme hier il pleuviote.
    Le temps ne sait pas ou il en est lui non plus, au lieu de pleuvoir une bonne fois il tourne autour du pot…
    J’espère que le mois de Mai sera plus sympa.
    En attenant, je te souhaite une bonne journée.
    Bisous de nous deux.

  15. Formidable texte!!!
    Apocalypse qui nous happe à travers ton écriture pleine de force,
    J’ai été séduite au plus haut point par ton texte, par ce qu’il évoque, par tout ce qu’on peut imaginer d’un monde d’après…
    Magistral!
    Un grand merci ma Zaza
    Gros bisous et pensées d’amitié sans oublier ton Poux Ronchon
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.