La Poésie du jeudi chez Les Croqueurs de Mots … !!!

Lilou dans Les soleils de Lilou a repris la barre de la communauté des Croqueurs de Mots pour la quinzaine à venir  ICI

Pour la poésie, comme d’habitude elle nous laisse libre de composer ou de réciter,  cela sera toujours de la poésie…

« Glagla » !

En ce moment, la bérézina
Le mois de janvier, verglas
Et souvent je clame, Glagla
Je glisse de tous petits pas
A la façon d’un Aristochat !

Dans ce vent froid et faquin
Là, où personne n’est rien
Personne ne se trouve bien
Anéanti parmi les citadins
Il a besoin de gros câlins !

Glagla, son cœur tressaille
Dehors, ceint par la grisaille
Titubant près de la muraille
Évitant les vieilles canailles
Il finit sa nuit sur la paille !

Survivre en SDF dans ce froid
Loin de bâfrer comme un roi

Il aimerait bénéficier d’un toit
Cruel, je ne puis rester de bois
Putain de crise, il y a des fois !

Politicards, ramassis de nuls
Ne jouez pas le Bêêê karakul
Remuez-vous, vite fait, le cul
Affichez vos viriles testicules
Les SDF ne sont pas crédules !

ZAZA – 17 Janvier 2017

 

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « La Poésie du jeudi chez Les Croqueurs de Mots … !!! »

  1. Ah, si seulement les politiques pouvaient réellement se soucier du sort de leurs concitoyens…
    Quand je vois des malheureux affronter de telles températures, j’ai la nausée et je pense aussi aux autres jours de l’année. La galère, c’est tous les jours pour certains et c’est inhumain!
    Une poésie pleine de verve que je lis avec grand plaisir, gros bisous Zaza
    Cendrine

  2. Il y a du rire du sourire et un cri de rage. Glagla comme je suis d’accord avec toi. Il y en a qui meurt dans le froid. Comme c’est triste de ne pouvoir avoir un toit au-dessus de sa tête. De la chaleur. Certains refusent je les admire mais je me demande pourquoi ils n’ont pas envie d’aller au chaud.
    Dors bien.

    EvaJoe

  3. Cette situation est inadmissible au XXIème siècle, Zola, au secours, reviens, pour les faire bouger nos politiques ! j’en entends bien peu s’indigner.
    Des promesses, ça, on en a, mais à l’arrivée toujours rien.
    Bravo pour ton cri et bonne journée. Nous, nous serons au chaud.

  4. J’ai aimé ton cri poétique. Hélas héberger tous les SDF n’est pas simple. Certains ne veulent pas être hébergés. Il faudrait aussi les héberger l’été, cela choque moins mais certains meurent à cause de la chaleur aussi et surtout agir pour leur réinsertion.
    je ne serai pas sur les blogs jusqu’à la fin du week-end pour cause des arrivées du Vendée Globe. Nous avons des amis à la maison. Bisous

  5. Nous avons un bel hiver, malheur a qui n’a plus de toit, de feu, de pain… qui s’en soucie hormis les soupes populaires, les restaus du coeur, les passants qui ont encore du coeur, pas les gros !!! Bises

  6. sourire et tristesse… un SDF qui se présente dans un centre d’hébergement est refusé car il n’a pas réservé sa place le matin au 115… je comprends qu’on ne peut pas « entasser » les gens de la rue mais la scène était cruelle !

  7. Zazarambette mille pardons
    ce n’est pas très poétique
    ce froid venu de l’arctique
    où l’on se gèle les michetons

    quand on n’a pas de maison
    mais il me semble peu pratique
    d’invoquer les politiques
    faut se faire une raison

    avec ou sans particules
    avec ou sans couilles
    ce n’est pas eux qui dérouillent

    quand je n’éteins pas la lumière
    quand il laisse tourner son moteur
    du grand show nous sommes tous acteurs.

    bises bien au chaud de Jeanne qui a mis un gros pull et baissé les radiateurs d’un demi-degré. Ma petite part de colibri.

  8. Oui, bon, vu le froid qui fait, je me répète, y’en a beaucoup qui doivent les chercher…Quoi? Devine!!!!! Supers écrits, Zaza. Gros bisous, ma belle

  9. Bonjour Zaza,
    Un grand cri comme beaucoup de monde en pousse, mais…sans rien faire, il y a tant à faire !
    Cependant les « responsables » eux auraient dû réagir plus tôt, car cette vague de froid avait été prévue par Météo France depuis fort longtemps, c’est seulement aujourd’hui que » Casevieux » se réveille, comme pour les attentats quand il était à l’intérieur, c’est toujours « après » qu’il réagit! Trop vieux!
    Bisese t belle après midi

  10. Bravo pour ce cri du coeur Zaza j’ai bien aimé aussi celui de Jeanne . Je t’assure qu’ici en ce moment il faut avoir le coeur bien accroché pour vivre dans la rue , le vent s’infiltre dans la moindre petite faille de fil ou de laine . Je suis allée photographier les oiseaux ce matin pres du centre ville , je n’ai pas rencontré de sans domicile fixe , est cequ’ils arrivent à trouver tous de la place dans les centres d’hébergement je ne sais , j’ose l’espérer .
    Bon jeudi
    Bisous

  11. ..je n’ose plus me plaindre en pensant aux SDF puisque j’ai les moyens de me réchauffer!
    Bises de Mireille du sablon

  12. Bravo pour ce coup de pied dans la fourmilière, puissent les politicards t’entendre !!!
    Merci pour ta participation.
    Oui tu peux continuer à poster tes participations sur FB
    Bisous.
    Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.