Première poésie du jeudi pour les Croqueurs de Môts … !!!

Les vacances sont terminées, reprise ! Notre amie Lenaïg , ICI, reprend le quart de la coquille des Croqueurs de Môts pour cette quinzaine.

Thème – « Doux zéphir »

Le Chêne et le Roseau

Le Chêne un jour dit au Roseau :
” Vous avez bien sujet d’accuser la Nature ;
Un Roitelet pour vous est un pesant fardeau.
Le moindre vent, qui d’aventure
Fait rider la face de l’eau,
Vous oblige à baisser la tête :
Cependant que mon front, au Caucase pareil,
Non content d’arrêter les rayons du soleil,
Brave l’effort de la tempête.
Tout vous est Aquilon *, tout me semble Zéphyr **.
Encor si vous naissiez à l’abri du feuillage
Dont je couvre le voisinage,
Vous n’auriez pas tant à souffrir :
Je vous défendrais de l’orage ;
Mais vous naissez le plus souvent
Sur les humides bords des Royaumes du vent.
La nature envers vous me semble bien injuste.
– Votre compassion, lui répondit l’Arbuste,
Part d’un bon naturel ; mais quittez ce souci.
Les vents me sont moins qu’à vous redoutables.
Je plie, et ne romps pas. Vous avez jusqu’ici
Contre leurs coups épouvantables
Résisté sans courber le dos ;
Mais attendons la fin.” Comme il disait ces mots,
Du bout de l’horizon accourt avec furie
Le plus terrible des enfants
Que le Nord eût portés jusque-là dans ses flancs.
L’Arbre tient bon ; le Roseau plie.
Le vent redouble ses efforts,
Et fait si bien qu’il déracine
Celui de qui la tête au Ciel était voisine
Et dont les pieds touchaient à l’Empire des Morts.

Jean de la Fontaine – Les Fables
(Les sources de cette fable se trouvent chez Esope : Le roseau et l’olivier, et chez Aphtonius, toutes deux présentes dans le recueil Nevelet.)

* Aquilon :
dieu des vents septentrionaux, froids et violents dans la mythologie romaine.
** Zéphyr :
personnification du vent d’ouest dans la mythologie grecque.
Ici, représente un vent léger et agréable

Cette fable est un chef-d’œuvre, et La Fontaine lui-même la mettait au rang de ses meilleures, au dire des écrivains qui ont fait son éloge.
Le plan en est très clair : Le discours du chêne, celui du roseau, enfin  l’ouragan. 
La Fontaine, pour mieux frapper les orgueilleux, donne au chêne un ton de protection insolente et le jette aux pieds de celui que sa bienveillance voulait humilier… 
Le destin du chêne et du roseau est celui des grands et des petits !

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

26 réflexions sur « Première poésie du jeudi pour les Croqueurs de Môts … !!! »

  1. J’aime toutes les fables de la Fontaine, moraliste… être petit ne veut pas dire n’être rien, vulnérable, les puissants qui se pensent forts ont leur talon d’Achille, bises

  2. Superbe Fable, je l’ai toujours beaucoup aimée
    Excellent choix ma Zaza, c’est toujours un plaisir de lire les mots de La Fontaine
    Merci pour ce Zéphyr Littéraire, gros bisous et amicales pensées!
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.