Atelier écriture N° 86 … !!!

Les consignes de Ghislaine : CLIC

Composer un texte avec les mots « Ambre, chant, flambée, fébrile, merle, affiché, affoles, brailler. »
Et, ou
Composer un texte sur le thème « HUMOUR »

Ambre aimait profiter des jours ensoleillés et allait se promener sur les bords de La Vilaine. Elle savourait cette belle nature et appréciait écouter le chant du merle.
Mais quand le vent soufflait, elle ne sortait jamais… de peur de s’envoler : elle était plus légère que l’air qu’elle respirait. Sa veste était lestée, ses semelles plombées, et pourtant elle flottait au-dessus du pavé.
Elle avait beau manger plus qu’un ogre, jamais elle ne prenait un gramme pour la pesée. La balance indiquait zéro (à tout casser) !
Lorsqu’elle éternuait, « atchoum, atchi », elle était projeté tout à son opposé, pareil quand elle pétait ! Selon l’intensité, elle pouvait traverser la salle à manger, ou se retrouver collée au plafond des vécés.
Elle était ainsi faite depuis qu’elle était née !
On l’avait ausculté, cent fois examiné et réexaminé. Aucun docteur n’avait de réponse à donner.
Fébrile, elle avait essayé des thérapies ratées, elle avait avalé des kilos de « louzoù » aux couleurs rose et violet. On lui avait même injecté par les trous de son nez, un liquide censé la faire se poser.
On l’avait envoyé se faire hypnotiser, elle avait consulté rebouteux et sorcier. Elle s’était même affichée avec des charlatans l’ayant dépossédée de toutes ses économies. Personne ne savait ce qui dysfonctionnait.
Elle en avait assez et s’apprêtait à brailler.
C’est ainsi qu’excédée, et sans le moindre HUMOUR déclaré, par une nuit d’été, à la lueur d’une flambée, elle allait retirer chacun de ses souliers, sa veste aux poids d’acier.
Alors qu’elle prenait de la hauteur toute affolée, elle pouvait admirer le sol qui s’éloignait. Un souffle de côté et elle se déplaçait, un courant d’air chargé du chaud de la journée l’envoyait survoler une ville éclairée. Elle se laissait porter au-dessus des marais et se voyait planer de cimes enneigées en plaines asséchées. Elle pouvait surfer de brise en alizé.
On ne revit jamais Ambre qui arpentait la terre sans la fouler !

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « Atelier écriture N° 86 … !!! »

  1. toujours de beaux textes, on ne peut luter…..mais on peut lire, c’est déjà ça….je te souhaite une bien douce journée et comme c’est mardi, je me dépêche c’est cours ce matin…

  2. Bonjour Zaz.
    Depuis hier après midi, le Soleil a refait son apparition mais ce matin il fait quand même froid, un petit -7°.
    En principe ça se réchauffe un peu l’après midi, on verra.
    La météo nous annonce des journées Printanière, on verra aussi.
    Je te souhaite une bonne journée.
    Bisous de nous deux.

  3. Ambre est un peu comme l’ange gardien qui veille sur ses protégés……..
    Ou notre conscience qui légère s’envole a tire d’ailes……..
    Ou bien aussi le fantôme de notre porte monnaie en ces temps si maigres .mdr……..
    Merci ma Zaza……….J’ai beaucoup aimé.

  4. Une légèreté qui ne présente pas que des avantages . Ambre a tout d ‘un esprit qui survole les terres de légendes . Bravo pour ton texte, une imagination toujours au top Zaza
    Bonne journée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.