« Papy Loup » – Atelier NR 74 chez Ghislaine … !!!

Pour son atelier N° 74, Ghislaine, ICI, nous demande de composer un texte avec les mots:

« Songe, méconnu, image, pareil, nocturne, éphémère, harpies, utopie. »

Ou, et 

La phrase : « Nul besoin de miroir pour…. »

Nul n’a besoin de miroir pour se rendre compte que Papy Loup n’a plus de dents, mais pourquoi ?

— « Dis, Papy Loup, pourquoi tu n’as plus de dents ? »
— « Ça, c’est une bien triste histoire, quand j’y songe ! »
— « Raconte, Papy Loup, raconte-nous ton histoire bien triste. »
— « Apprenez, mes p’tits loups, qu’il ne faut pas vous laisser leurrer par l’apparence, comme l’a dit La Fontaine dans sa fable L’Âne portant des reliques  « 
D’un Magistrat ignorant – C’est la Robe qu’on salue. »

Mais pour que vous compreniez bien cette morale qui n’est pas une utopie, il faut d’abord que je revienne trois cents ans en arrière. »
— « Papy Loup, tu étais déjà né ? »
— « Moi, non, mais mon arrière-arrière-arrière, etc. grand-père, lui, était bien vivant, et célèbre, croyez-moi ! À tel point qu’un écrivain de l’époque a écrit sa biographie, comme cela se fait de nos jours pour les chanteurs, les acteurs, ou les hommes politiques. Bref, c’est vous dire combien il était connu dans toute la France. Charles Perrault, un écrivain loin d’être méconnu par les enfants, en était l’auteur. Et le chapitre du livre le plus prisé des minots est celui du Petit Chaperon Rouge qui… »
— « Mais Papy Loup, on la connaît par cœur cette histoire ! Tu nous l’as déjà racontée au moins deux mille trois cent quatre fois, en nous commentant les images ! »
— « Vous êtes sûrs ? Je vous ai raconté la bonne, au moins ? Pas pareille que celle qui dit que la gamine et sa grand-mère (de vraies harpies…) ont été sauvées par un chasseur qui passait par là et qui a tué le Loup, hein ? Parce ça, c’est une invention d’un certain M. Grimm, qui n’était même pas là quand ça s’est passé. Alors, moi, je vous le dis, ce monsieur est un malhonnête et un imposteur qui a transformé la vérité rien que pour faire son malin. Parce que la grand-mère, mon arrière-arrière-arrière, etc. grand-père, il n’en a fait qu’une bouchée éphémère… Bon, là, j’exagère quand même un peu. Il a bien dû prendre son temps pour la déguster. Parce qu’il l’avait bien méritée, sa récompense, il avait rusé pour l’avoir. Mais vous dites que vous la connaissez déjà cette histoire, et… »
— « Papy Loup, tu t’égares dans la forêt là, et nous, on attend toujours ta bien triste histoire. »
— « J’y viens, j’y viens. Un jour de pluie, dans le tapage nocturne de mes pensées,  je faisais des rangements dans ma tanière, et voilà que je tombe sur un livre tout fripé tellement il avait été lu. Et une idée me passe alors par la tête. J’en ai assez de manger des agneaux, des biquets et des petits cochons grassouillets… et je me dis. Si j’essayais une grand-mère, pour varier un peu mon menu ? Mais pas une grand-mère comme celle du Chaperon Rouge, couchée dans son lit, malade, et peut-être déjà à moitié avariée. Non, moi j’en veux une en pleine forme, sportive. Une grand-mère bio, quoi. Parce qu’on n’est jamais trop prudent avec la nourriture, croyez-moi, surtout à notre époque ! »
— « Et comment tu as fait, Papy Loup ? Tu as trouvé un autre petit Chaperon Rouge ? Et tu l’as suivi ? »
— « Vous en connaissez beaucoup, vous, des chaperons rouges ? Les gamines, de nos jours, c’est jeans troués et smartphones vissés à l’oreille, et elles ont autre chose à faire qu’à porter des croissants à leur grand-mère ! Non, moi, la grand-mère, je n’ai pas eu à la chercher longtemps ! Elle faisait son footing nordique dans la forêt. Des grandes enjambées, et que je te pousse sur les bâtons pour avancer plus vite, parce qu’elle voulait « perdre au moins trois kilos ». Ça, c’est ce que je l’ai entendu dire à la copine qui l’accompagnait. Pas intéressante, la copine, toute maigre, rien que la peau sur les os. Mais l’autre ! Toute ronde devant, toute ronde derrière, dodue comme une volaille de Bresse ! Ah ! Mes p’tits loups, j’en salivais d’avance ! Alors, je n’ai pas hésité, j’ai pris mon élan et… »
— « Et tu l’as dévorée toute crue ? »
— « Hélas, emporté par mon enthousiasme, j’ai sauté un peu trop haut. Je croyais enfoncer ma mâchoire dans le gras de sa cuisse dodue et… mes dents ont cogné violemment contre de la ferraille ! Je ne sais pas qui de nous deux a hurlé le plus fort ! La grand-mère, avec son morceau de peau arrachée, ou votre Papy Loup qui venait de perdre toutes ses dents d’un coup d’un seul ! Mais est-ce que je pouvais deviner, moi, qu’on lui avait remplacé l’os de sa hanche par un morceau de ferraille ? Une prothèse, ça s’appelle. La honte, mes p’tits loups, la honte m’a fait filer sans demander mon reste, la queue entre les pattes, en crachant mes dents. Pauvre loup maintenant sans dents ! Mais le plus triste dans mon histoire, vous savez ce que c’est ? »
— « Tu devras toujours manger de la soupe ?… »
— « Tu devras mettre un dentier ?… »
— « Pire que ça ! Le plus triste, c’est que jamais, jamais personne n’écrira la biographie de votre Papy Loup ! Pas une seule page… »

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

27 réflexions sur « « Papy Loup » – Atelier NR 74 chez Ghislaine … !!! »

  1. Me fait trop rire ton Papy Loup le pauvre!
    Ben mince alors, ses ratiches!!!
    On va lui offrir de la purée de courge butternut pour se mettre sous la gencive et faire quand même un gueuleton lol!
    Gros bisous et bravo pour ton texte, très bien écrit
    Cendrine

  2. et oui ce fut un moment agréable de voir ces animaux en semi liberté, j’aurai bien voulu demander au paon une plume, mais il avait fort à faire avec monsieur coq…..passe un bien agréable vendredi

  3. Holala quel rire de bon matin Zaza !!!!!!!!!
    Je compatis avec Papy loup qui ne pourra plus croquer personne lol………
    Merci Zaza pour le rire et ta participation….
    J’adore tes histoires et toujours hâte de les découvrir……..
    Bisos et encore Merci

  4. ..oh le fou-rire en te lisant… pôvre loup et pas un prothésiste dentaire à l’époque pour lui faire un dentier!
    Bonne journée,
    Bises de Mireille du sablon

  5. Bonjour ZAZA,
    Tu parles de La Fontaine, finalement c’est lui le premier rappeur de l’histoire du Rap !
    Biz++ et bonne fin de semaine.

  6. Excellent Zaza tu m’as bien fait rire avec ta grand mère bionique et le papy loup qui y laisse ses dents .
    Tiens je me demande si il existe des implants pour son cas , il faudra que je demande à mon véto .
    Bonne journée
    Bisous

  7. Bonjour Zaza,
    Il ni a que Zaza pour nous écrire ce beau texte comme tous les
    « Vendredi »
    Boone fin de journée
    et bon weekend
    Amitiés

  8. Ah! Ah! Ah! Morte de rire je suis et je vais y penser souvent, moi, à ton papy loup. L’habit ne fait pas le moine. Ah! Zaza tu es unique!!!! Gros bisous, ma belle, et très beau et doux week-end

  9. J’aime beaucoup la version de Papy Loup pour le petit chaperon rouge, y en plus aujourd’hui, comme tu dis c’est jean percé et mini jupe ras les moustache…
    Bises et belle soirée

  10. Et bien tu as été inspirée… ton billetcestcrevenu comme un grand sans passer par la case SPAM c’est top plein de bises bon weekend a toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.