1er poème du jeudi pour les croqueurs de Môts … !!!

Pour cette quinzaine, celle du Défi n° 255, Martine « Qui des Rimes » reprend la barre.
L’ensemble de ses consignes,
ICI

1er jeudi en poésie – Portrait d’un homme ou d’une femme (célèbre ou pas) ou un autoportrait.

Le portrait

Portrait de Baudelaire par Gustave Cournet – © Musée Fabre Montpellier

La Maladie et la Mort font des cendres
De tout le feu qui pour nous flamboya.
De ces grands yeux si fervents et si tendres,
De cette bouche où mon cœur se noya,

De ces baisers puissants comme un dictame,
De ces transports plus vifs que des rayons,
Que reste-t-il ? C’est affreux, ô mon âme !
Rien qu’un dessin fort pâle, aux trois crayons,

Qui, comme moi, meurt dans la solitude,
Et que le Temps, injurieux vieillard,
Chaque jour frotte avec son aile rude…

Noir assassin de la Vie et de l’Art,
Tu ne tueras jamais dans ma mémoire
Celle qui fut mon plaisir et ma gloire !

Charles Baudelaire – (1821 – 1867)

Ce poème est issu de la section « Spleen et Idéal » des « Fleurs du Mal ».
Baudelaire décrit l’évolution de l’amour qui se dégrade pour aboutir à la mort…

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

23 réflexions sur « 1er poème du jeudi pour les croqueurs de Môts … !!! »

  1. Bonjour Zaza un très bon choix, le tableau est très beau. Les mots sont rudes mais c’est très bien écrit forcément « du Baudelaire » Bisous Bonne journée MTH

  2. Baudelaire portait toujours son coeur en bandoulière et ses spleens sont magnifiques.
    J’adore la photo avec la mouette sur la croix, je mettrait en dessous la légende suivante : « laissez venir à moi les petits oiseaux! »
    Bises et belle journée

  3. Un tres bon choix Zaza avec ce poème de Baudelaire . Le spleen dans toute sa splendeur .
    Si tu ne l’as pas lu, je te conseille le « crénom Baudelaire » de Jean Teulé .
    Bon jeudi
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.