Anecdote – Atelier d’écriture chez Ghislaine … !!!

Les consignes de Ghislaine, ICI, pour son atelier d’écriture N° 142  
Écrire un texte avec pour thème « L’HUMOUR »  
Et, où,   
Insérer dans le texte, les 8 mots : «Anecdote, frimousse, récit, avant, journal, surprise, lire, voir… »
Anecdote de campagne ! (Humour Gallo)

Nénette, à la frimousse poupine, attendit le soleil couchant pour aller soigner poules et lapins ! Ensuite, elle alla chercher Blanchette, comme dans le récit d’Alphonse Daudet, sa chèvre attachée au piquet dans le pré du bas. Il avait fait tellement chaud, étouffant même, qu’elle n’en avait pas eu le courage avant.  
Mais là, le temps commençait à se gâter et que c’était le moment d’y aller. Le ciel s’assombrissait sur le bois de Teillay et c’était mauvais signe.
Son travail terminé, elle sortit une chaise et s’installa devant la porte de sa longère pour profiter de la brise légère. Un journal en main qu’elle devait finir de lire,  le voisin du week-end, celui qui faisait restaurer à grands frais la maison de maître abandonnée, passait en tenue de jogging.  
– « Ça va Nénette ? » Demande-t-il.  
– « On fait aller… » Répondit Nénette, avant d’ajouter : « C’est à c’t’heure-ci qu’il va côrr ? Va y avoir une orage, le ciel est tout noir dans l’fond. »  
– « Mais non, » répond le voisin, « le vent souffle dans l’autre sens. »  
Et il partit en courant.  
** Brave femme, ** pense-t-il, ** Elle doit encore se fier, comme ses ancêtres, à la pomme de pin posée sur le rebord de sa fenêtre pour prévoir le temps **.  
Cette voisine, venue d’un autre âge, avec sa robe-tablier sans manches, l’amusait beaucoup. Tout le monde l’appelait Nénette au village et il en faisait autant.  
La façon qu’elle avait de lui parler à la troisième personne avait été une surprise, mais le faisait rire et aussi son habitude de mettre certains noms au féminin comme … une orage…
Il se souvint du jour où il était venu lui annoncer qu’il était son nouveau voisin. Elle l’avait regardé des pieds à la tête et, les poings sur les hanches, s’était écriée   
 – « Ah ben, v’là aut’chose ! » Sans qu’il ait bien saisi le sens de cette phrase.  
Le sourire aux lèvres, plein d’énergie, il accélère la cadence.  
Mais petit à petit, le ciel s’obscurcissait sérieusement, le vent changeant de direction alors que Nénette venait tout juste de rentrer chez elle avant que bourrasques et pluie diluvienne ne s’abattent sur la campagne. Un coup de tonnerre fit trembler la maison.  
Quelque temps après, elle vit passer le voisin, luttant contre les éléments déchaînés.  
 – « Il est trempé comme une soupe, » héla Nénette à l’encontre du voisin. « Tu parles d’un crétin, je lui avais pourtant bien dit ! **J’avais vu une éclair**. »

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

25 réflexions sur « Anecdote – Atelier d’écriture chez Ghislaine … !!! »

  1. ❤️ Bonjour ZAZA
    ❤️ Il paraît qu’il faut s ‘accorder
    ❤️ Chaque jour un plaisir
    ❤️ Même minuscule…..alors
    ❤️ Je m’accorde le mien
    ❤️ Celui de venir te souhaiter
    ❤️ Une agréable et belle journée
    ❤️ En profiter pour lire ton billet
    ❤️Ce contact même virtuel
    ❤️M’apporte un bonheur journalier
    ❤️ Amitié bisous de ton amie
    ❤️ Merci belle écrivaine j’adore !!!!

  2. Bonjour Zaza, quel bon sens chez Nénette, il faut toujours écouter les “Vieux”, ils ont de la sagesse et de l’expérience . Bisous bon jeudi MTH

  3. Les anciens, ils savent eux !!!!!!!!
    J’adore ces histoires d’un autre temps, où il faisait si bon vivre
    Regarde un peu ce qu’on est devenus !
    Merci Zaza pour ce bon moment
    Bisous

  4. Les anciens ne faisaient pas les choses en fonction du rapport mais de la nature.
    Tout avait un sens. Les croix à la croisée des chemins sur les réseaux hartmann. Les routes modernes à certains endroits sont accidentogènes allez savoir pourquoi. Eh oui les réseaux hartmann.
    L’orientation d’une église d’une maison.
    A le bon sens y en a-t-il encore maintenant
    Superbe ton anecdote
    Bisous ma belle caresses à tes 4 pattes. Quya fait la sieste

  5. Dur de se faire au parler des gens du cru, mais ceux-ci connaissent tout même le vent alors jeune homme faut écouter ……J’aime énormément ton texte, il est imagé et vivant on croit voir la scène en lisant. Bravo. Bisous bisous

  6. Une atmosphère des plus envoûtantes, comme un récit de veillée qui se savoure au coin de l’âtre, avec une bon chocolat chaud, sans être trempés!!!
    C’est si bien écrit, merci ma Zaza, gros bisous
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.