Atelier d’écriture N° 133 chez Ghislaine … !!!

Les consignes de Ghislaine, ICI, pour son atelier d’écriture N° 133
Aux choix  
Thème « FOLIE »
Et, où,
Insérer les 8 mots : « Adieu, vrai, vertige, avouer, flâner, liberté, jamais, ailes … »

Un cadeau de FOLIE !

Il est arrivé par surprise et sans crier gare, en toute liberté. Bien enveloppé et enrubanné pour ne pas risquer d’être cassé ou fêlé. Un gros colis estampillé d’un énorme « FRAGILE » en lettres rouges…  
Intriguée et piquée de curiosité, Zoé s’empresse de l’ouvrir et de déballer l’objet avec précaution.  
Un vrai et magnifique miroir, de jolie forme rectangulaire, orné de fines dentelles, de facture baroque, indéniablement, il faut l’avouer…       
Elle n’en n’avait jamais vu de si beau.  
Elle remarque alors un pli, glissé sous l’une des fines dentelles du contour.  
Il s’agit d’une consigne anonyme lui indiquant l’emplacement requis de l’objet !  
Le ton péremptoire et impersonnel de la missive agace quelque peu notre Zoé, mais la curiosité l’emportant, elle se soumet, docile et conciliante, aux directives de ce parfait inconnu.  
Elle s’en va donc placer le miroir contre le mur de sa chambre, non loin de son lit, tel un témoin voyeur et gênant.  
Puis, elle se campe bien en face de lui et le regarde droit dans les yeux.  
Constatant qu’il n’est en rien déformant et qu’il la réfléchit à la perfection, elle décide de dévoiler son corps en prenant le temps de flâner lascivement.
Elle lui offrait d’abord ses seins. Le miroir les lui renvoie sous la forme d’une image en toute fidélité !  
Ce reflet si fidèle fait cogiter la jeune Zoé et fait germer dans son esprit coquin, l’idée de jouer à l’heure « miroir », apparition angélique à tenter le diable !  
Alors, elle s’assied sur le lit, en face de lui, les jambes jointes, telles les aiguilles d’une pendule indiquant minuit. Le miroir sage et docile, projette l’heure exacte sans sourciller.  
Zoé écarte très légèrement les cuisses de manière à faire avancer le temps d’une heure moins 5 minutes. Le miroir reste de marbre, toujours fidèle à son reflet.  
Zoé écarte un peu plus les cuisses, et ce jusqu’à 2 heures moins 10. Le miroir imperturbable, émet un retour sans faille.  
Zoé en vient à l’écart maximal qui mène ses cuisses à l’heure fatale. Il est 3 heures moins le quart.
Son image se trouble, elle tend alors la main vers le miroir.
A sa grande surprise, celle-ci s’y enfonce. Le miroir est devenu liquide ! Le contact de sa main accentue l’intensité des vagues qui à présent, troublent tout à fait son image. Elle devient floue et disparaît. Adieu, le voluptueux reflet de Zoé.
C’est alors que le miroir se fige et se brise en mille éclats dans un terrible bruit cristallin.
Zoé, telle un kaléidoscope, dispersé en mille petits morceaux, se réfléchit à l’infini….

Et quand dans sa nuque derrière elle
Un souffle froid se fait sentir
Le miroir ne peut réfléchir
Trop tard pour fuir à tire d’ailes
Prise de vertige
Miroir vide et sans tain
Son sang se fige
Aspiration sans fin…

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

20 réflexions sur « Atelier d’écriture N° 133 chez Ghislaine … !!! »

  1. Fantastique ! A tous les sens du terme.

    Un vrai talent d’écriture ! C’est fluide, captivant et dès les premières lignes l’imagination se met en place pour projeter un vrai court-métrage derrière la rétine !
    En te lisant j’ai pensé tout à tour au mythe de Psyché, à Edgar Poe et Anaïs Nin :)

    Personnellement, je suis fan de la fin qui ouvre tous les champs du possible à l’imaginaire. Le miroir est un objet lourd de symboles. Pour ma part cette fin me fait penser à la dispersion (voire la perte) du moi qui se laisse étouffer par un narcissisme exacerbé.
    Un beau talent !
    Merci pour cet instant magique.

  2. Et……………..Alors…………….??????????????? Ah non tu vas pas t’en tirée comme ça Zaza !!!!!!
    On veut savoir ! Je dis on car toutes ont eu la même pensée que moi !!!!!!
    C’est pas fini ton histoire !
    Mais ce qui est sure c’est que je je reçois un tel miroir, je le casse et je le jette

    PS) j’ai encore dû entrer toutes mes coordonnées , peux tu faire qque chose dans tes paramètres ?

  3. Bon sang de bonsoir ! Serions-nous donc dans un film d’angoisse fantastique ?!!!!
    Que ce texte était palpitant à lire !
    On aimerait vraiment en savoir davantage sur cette mésaventure de Zoé et ce miroir “maléfique”…
    Belle écriture. Bravo pour le défi.

  4. Bonjour Zaza, je suis restée suspendue à ton récit, y a -t-il une suite de prévue? En tut cas c’est superbement écrit Bisous MTH

  5. Whaouh Zaza merci pour cette plongée dans le fantastique , je me suis demandée pendant un moment si tout n’allait pas devenir comme les montres molles de Dali , là c’est carrément la liquéfaction, pour rejoindre le néant ? Qui sait un autre univers s’ouvre peut être après cette aspiration .
    Bonne journée
    Bises

  6. tu nous a bien eu en nous entraînant dans un remake d’Emmanuelle ou presque, mon dieu quelle chute! A joué avec le feu Zoé c’est brulée! Bisous bravo c’est excellent

  7. A-t-elle fantasmé la venue du miroir avec qui elle aurait joué de sa nudité jusqu’à dévoiler sa folie.
    Seule l’auteure guidée par les mots imposés pourrait nous le dire.
    C”est mots qui mènent aux maux de Zoé
    Bisous ma Zaza
    Caresses à les trois 4 pattes

  8. Bonsoir ! Emportée par votre imagination, et aussi par la mienne, j’ai lu votre texte jusqu’au bout ce qui m’arrive rarement ! Manque de patience vous dis-je… vous avez su capter mon attention jusqu’à la chute, et quelle chute ! Vraiment bravo et merci pour cette petite distraction de fin d’après-midi entre goûter et épluchage de carottes ! Un moment sympa. Bonne soirée.
    Mme ORDINAIRE DES PETITES CHOSES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.