Atelier N° 31 chez Ghislaine … !!!

 ICI

Les mots imposés :

Troc, tronche, cavale, citadelle, sensation, semblant, lot, lac, sac, pot, son, pont.

Dialogue entre un agent de la sécurité du territoire et une petite mémé revenant de faire son marché !

 La scène se passe sur le pont de la Corde qui enjambe la Penzé allant rejoindre la baie de Morlaix.

Le capitaine entre en lice …

« Bonjour madame, service de sécurité du territoire, brigade volante… Vous n’avez rien à déclarer ? »
La petite mémé

– « Non, madame. »

Et le dialogue s’enchaîne … !!!

– « Appelez-moi capitaine. Ouvrez votre sac. S’il vous plaît, et ne faites pas semblant ! »
– « Oh ! Ben c’est mon marché de la semaine mon capitaine. Attendez, comme le disent les suisses qui passent dans notre Léon, il n’y a pas le feu au
lac ! »

Le capitaine muni de son Le FirstDefender® RM

passe l’appareil sur le sac de la pauvre vieille !

– « Ah ! Y a un os, là ! »
– « Je pense bien qu’il y a un os, je vais faire un pot-au-feu. »
– « Non, ce n’est pas ça, il y a du plutonium dans vos poireaux, et ce n’est pas qu’une
sensation, c’est un triste constat. »
– « Non mais alors, soyez polie ! Y a aussi du radium dans mes radis et du sodium dans mes salades. Ce n’est pas de ma faute à moi s’il y a tout un
lot de saloperies dans l’air. Et puis tout est retombé sur mon panier, hein… pas de pot ! »
– « Ouvrez-moi ça, madame. Je n’ai pas de temps à perdre, sinon je vous embarque. »
– « Ah ! Me faire embarquer dans le panier à salade pour un kilo de poireaux ! Non mais vous n’manquez pas d’air vous, tiens ! Vous avez vu ma
tronche ! »
– « Tiens ! À ce propos, où est-ce qu’il est votre masque à oxygène ? »
– « Oh ! Je ne le mets pas pour faire mon marché, non ! Il est resté dans ma
citadelle. »
– « Faut respecter les consignes de sécurité: une bouffée d’air toutes les cinq minutes ! »
– « Vous nous empêchez de vivre, c’est un coup à partir en
cavale. »
– « Dites donc, à propos quand vous prenez du lait … »
– « Je ne bois jamais de lait, que du gwin ruz. »
– « Attention au méthanol. Hé puis, quand vous achèterez des légumes frais, faites une petite analyse, c’est quand même pas la fin du monde ! »
– « Pouvez-vous répéter, je n’ai pas bien compris ! »
– « Mais vous êtes bouchée ou sourde comme un
pot. »
– « Grrr ! C’est plus une cuisine que j’ai, c’est un laboratoire pharmaceutique ! L’autre fois, je fais du clafoutis, on aurait dit tempête de neige sur Nagazaki ! Vous avez déjà vu les noyaux de cerises dans le four à microondes ? Au
son j’ai été alertée d’un blême ! Ça pétait de joie ! Je ne vais quand même pas bouffer que des sandwiches, non ! »
– « Je suis désolée, mais votre panier est trop radioactif, je suis obligée de vous le prendre … de vous le confisquer ! »
– « Voilà ! Ce n’est pas encore ce soir que l’on va faire la bombe ! Hein ? On n’peut plus manger, on n’peut plus boire, on n’peut même plus respirer ! C’est plus une vie, moi je vous le dis … à moins d’effectuer du
troc avec mon voisin cultivateur/éleveur qui pourra m’échanger ses produits en contrepartie de mes charmes ! Je suppose que vos normes n’empêchent pas les vieux de baiser !  »
– « Ah, ma p’tite dame, même ces plaisirs de la chaire sont contre indiqués, il s’agit de survie ! »
– « Eh bien ! Puisque c’est ça, je vais me fiche à l’eau, moi. »
– « Eh ben, tachez de bien choisir votre rivière, parce qu’au train où va la pollution, avant de vous noyer, vous risquez plutôt d’attraper des boutons ! » 

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

28 réflexions sur « Atelier N° 31 chez Ghislaine … !!! »

  1. Hum quel humour! Au train ou vont les choses on y arrivera vite. À moins que des gens responsables se mettent en marche…
    Rire!!

    Bisous et à bientôt

    EvaJoe

  2. et oui parfois ne pas crier et agir, marque plus les esprits…..je suppose que ces jeunes filles n’iront plus embrasser le miroir….passe une bien belle journée

  3. Bien rigolo Zaza, mais avec pas mal de vérétés qui nos guette ici !
    Y’a pas que ta Mémé qui vit dangereusement ! Nous aussi
    Dis donc tu fais d’la pub aussi lol
    Merci Zaza

  4. Elle a un sac vraiment dangereux cette pauvre petite mémé…
    Espérons que nous n’embarquons pas toutes ces saletés quand nous faisons notre marché!!!
    Bises et belle journé

  5. Bonjour Zaza,

    Je suis vraiment honteux de commenter si peu, mais là j’avoue que tu as fait fort, ton dialogue nous rappelle bien notre situation actuelle, heureusement tu as réussi à le traiter de manière très humoristique. j’ai bien ri. Merci.
    Bises bien amicales.

    Henri.

  6. Bonsoir ma Zaza
    Mais quelle imagination tu as et quel bel humour, même si hélas la pollution nous entoure snif, bravo tu as réussi magnifiquement ce challenge, vraiment j’admire tes écrits et j’ai passé un bon moment, et j’espère bien que les normes n’empêchent pas les gens de la troisième jeunesse de baiser y a pas de mâle à s’faire du bien ih ih ih !!!!!!
    Merci beaucoup pour ta fidélité à mon blog.
    Douce soirée et gros bisous d’amitié de mon île intense.
    ***
    Dicton du 3 avril :
    Comme est fait le 3, il fait le mois.
    Le 3 avril le coucou chante mort ou vif.

  7. Excellent Zaza voilà ce qui risque de nous arriver si nous n’y prêtons pas attention en plus j’ai comme l’impression qu’Orwell revit tous les jours en ce moment . Vu le nombre de champignons mangés dans notre région je dois être aussi radioactive depuis Tchernobyl
    Bisous

  8. …je ne peux pas m’empêcher de rire même si, sur le fond, c’est un peu triste non?
    Gros bisous du soir de Mireille du Sablon

  9. C’est féroce et drôle, c’est du Zaza pur jus, ça nous prend comme un uppercut et on en redemande, en plus sur un thème qui devrait susciter davantage de levées de boucliers!
    Un grand bravo madame l’artiste, je t’embrasse bien fort et te souhaite une délicieuse soirée, merci de tes généreuses pensées
    Cendrine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.