Défi n°266 chez les croqueurs de môts … !!!

Pour cette quinzaine, c’est notre amie  DURGOLA, ses consignes, ICI
qui reprend la barre de la Galère.

Il s’agit de la dernière participation avant les congés d’été. Reprise en septembre en attendant les consignes de notre Amiral !

Pour le défi 266 du lundi 30 mai, d’écrire un texte à partir de quelques lignes tirées du livre de Marie Gillet « aussitôt que la vie ».
« Je suis partie de bon matin. J’ai pris ma décision après avoir ouvert les volets et regardé le ciel lisse vaquant simplement à son occupation de l’aube ; laisser la place au jour. L’air était pur et calme. Il allait faire très beau. Rien ne s’opposerait à la lumière. »

Eh oui, je suis partie de bon matin, samedi dernier, pour aller saluer mes défunts, avant de reprendre la route pour regagner mon pays gallo, mercredi prochain.   
Devoir de mémoire comme à chacun de mes passages, à la différence près, la fin du mois de mai est chargée d’un souvenir difficile.

Pierre et Dominique dans leur boutique de mon île qu’il avait reprise début 1986.
Cuisinier et Maître saucier de formation, il a terminé ses études en étant meilleur ouvrier d’Île de France de sa promotion. Son but était de remonter ce fonds de commerce pour commercialiser viande, charcuterie et plats préparés. Son activité s’est interrompue en avril 1986, quand il a été hospitalisé à Brest, à l’hôpital Morvan .

Eh oui, je suis partie de bon matin, samedi dernier, pour aller saluer mes défunts, avant de reprendre la route pour regagner mon pays gallo, mercredi prochain.   
Devoir de mémoire comme à chacun de mes passages, à la différence près, la fin du mois de mai est chargée d’un souvenir difficile.

26 mai 1986 – Mon frère Pierre fermait les yeux, terrassé par un cancer, fichu mélanome ayant subi une exérèse élargie 3 ans auparavant. Cette opération n’a pas empêché de diffuser des métastases qui lui seront fatales en deux mois de temps.
Le lendemain, 27 mai, mon papa aurait dû fêter son anniversaire, alors que maman venait juste de fêter « la fête des mères » le 25 mai.

Alors en ce samedi, en nettoyant la tombe, j’étais en grande conversation avec mes défunts, quand une dame que je ne connaissais pas s’est approchée…
– « Vous parlez aussi à vos défunts ? »
– « Oui », lui répondis-je.
Une petite discussion s’engagea, en précisant cette fin mai qui me hante d’années en années, même si le temps aplanit la douleur. Le fait aussi que mon papa aurait coiffé ses 100 ans hier.
Comme le temps passe !
– « Et vous croyez qu’en leur parlant, ils vous entendent ? »
Sa question m’interpella.
– « Je ne pense pas, Madame, mais ce qui est sûr c’est que cela me fait du bien, tout comme de reprendre mes marques dans cette île, et de vivre, de plus en plus souvent au pied du phare, dans cette maison qu’ils ont occupée tant d’années, accueillant toute la famille et mes enfants ! »
Je ne sais pas si ma réponse a convaincu cette brave femme ou si elle m’a prise pour une hurluberlue.
Quoi qu’il en soit, malgré le vent qui s’était levé, la journée allait être belle sous ce beau soleil, entre le bleu de la mer, celui du ciel et une petite visite à la famille « COCO ».
Et là, je peux conclure comme Marie Gilet : Rien ne s’opposerait à la lumière

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

18 réflexions sur « Défi n°266 chez les croqueurs de môts … !!! »

  1. ;-) je leur parle tout bas sur leur tombe aussi, ah si seulement ils étaient encore là… mais la roue tourne et il faut vivre sans les absents ! Bises jill

  2. Bonjour Zaza, moi je trouve que tu as raison de parler à tes chers disparus et comme tu le sais ma Foi me dit qu’ils nous entendent, ils sont dans un autre ailleurs, leurs corps bien sûr est là sous la terre, mais leurs âmes légères viennent souvent nous visiter même si on ne s’en rend pas compte. Les personnes mortes dont personne ne se souvient sont des âmes en souffrance. Je ne vais que rarement au cimetière, mais quand je prends des objets de mes parents (une passoire en inox qui avait donné lieu lors de son achat par ma mère a une belle « engueulade » de mon père , trop chère! mais elle , la passoire , est toujours là, ainsi que le hachoir, le petit marteau de mon père etc… ) je pense très fort à eux . Non, ce n’est pas être bizarre que de parler à nos défunts. Bisous MTH

  3. Comme ton texte est beau et plein de tendresse.
    Je ne vais presque jamais sur la tombe de mes défunts mais je pense souvent à eux.
    Hier, c’était à maman, une dame si simple et bien courageuse pour élever seule ses 6 enfants et avec si peu de moyens.
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  4. Merci pour ta participation sensible. Le cancer peut être vaincu et hélas être le vainqueur.
    Je parle, aussi invoque mes disparus, humains et animaux. Quelquefois des coïncidences me disent leur présence.
    Bises.

  5. Moi je crois qu’ils entendent Zaza est sont content de ces conversations qui prouve qu’ils sont bien présent dans le coeur malgré tout et ça leurs fait du bien aussi…Bisous bonne semaine

  6. Touchée émue … Parler en son for intérieur ou tout haut, c’est les maintenir vivants dans leur souvenir et peu importe ce que l’on croit ou non.
    bises et belle semaine Zaza

  7. Une participation tres émouvante à ce défi Zaza . Je leur parle intérieurement aussi à mes chers disparus quelque soit l’endroit où je me trouve . Comme dit Jeanne , cela aide beaucoup à les maintenir encore vivants auprès de nous .
    Bises

  8. C’est touchant, bouleversant… Plein de tendresse. Merci pour ton partage qui m’a fait monter les larmes aux yeux.
    Comme toi je parle à mes défunts… On a l’impression de les garder vivants…
    Mais que le temps passe vite…
    Biz

  9. Émouvante participation, Zaza mais si belle participation tout à la fois. Moi, je dis qu’ils entendent et ce, même si je ne fais que penser à un évènement, j’ai une réponse … alors moi, j’en suis sûre car, ils sont avec nous et tout proches de nous !!!
    Bon après-midi de ce lundi et douce semaine,
    Bises 😘

  10. De mauvais souvenirs pour un si beau mois.
    Beaucoup de gens parlent à leurs défunts ;cela fait du bien . On doit se sentir plus proches d’eux.Un texte émouvant
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.