Enquête à rebondissements – 14/15 … !!!

Foley n’est pas un saint !

– « Salut Mattews, félicitations. » Lui dis-je, quand il parvint à ma hauteur. « Vous avez trouvé les gars de la mairie. »

– « Oui, il s’agissait de trois petites frappes du quartier sud. Rony Isloop, Ricky Fairshaw et Bill Saferty, des petits bons à rien. »

– « Qu’est-ce qu’ils cherchaient à la mairie. Du fric pour se payer de la dope ? »

– « Vraisemblablement oui ! Enfin pour l’instant, ils s’en tiennent à une version abracadabrantesque. Tiens-toi bien, cela tient de la série télé. Ils prétendent qu’un commanditaire, dont ils ignorent le nom, leur aurait filé avant hier à chacun 1500 dollars. Leur mission: Se rendre immédiatement à la mairie, afin de déchirer et de lui rapporter une page de l’état civil datant de 1964. »

– « 1500 dollars, fichtre … jolie somme. » dit Harold que l’argent faisait toujours sortir du bois.

– « Et tout cela pour une page d’état civil. La page où se trouve l’acte de naissance d’une certaine Elisabeth Miller. Enfin, pour l’instant, ils s’en tiennent encore à cette version, mais après quelques heures d’interrogatoires, ils finiront bien par lâcher le morceau et tout avouer. Dommage pour le gardien qui les a surpris. Bill était armé, il a paniqué. C’est triste, un type de trente-trois ans, père de famille … »

Mattew’s repartait à ses occupations. J’en profitais pour saisir le dossier Ford et le feuilletais machinalement. 

– « Bon, ce n’est pas tout ça. » dit Harold. 

– « Nous sommes toujours au point mort. Quoique … quoique … Miller Elisabeth, mariée Ford, née le 28 février 1964. » Ajoutais-je …

Moins de deux minutes plus tard, nous avions rejoint Mattew’s qui s’apprêtait à retrouver tour à tour ses trois gugusses en salle d’interrogatoire.

Nous avons déboulé dans la salle qui jouxtait celle où se trouvait enfermé l’un des trois jeunes et pouvaient le voir à travers le miroir sans tain qui recouvrait presque entièrement le mur.

Mattew’s fut plutôt surpris de notre irruption.

– « Holla ! Les cow-boys, vous allez où comme ça ? » Nous demanda-t-il.

– « Ecoute Mattew’s, on a besoin d’interroger tes clients.» lui dit Harold. « On a de bonnes raisons de penser que le casse d’hier est lié à une affaire dont on s’occupe actuellement : le dossier Ford. »

– « C’est quoi cette histoire ? »

– « Le nom de jeune fille de Madame Ford est Miller, Elisabeth Miller. » Lui annonçai-je calmement. 

– « Et je suppose que cette fille est née en… »

– « 1964 » dis-je avant qu’il n’ait eu le temps de finir sa phrase.

Mattew’s et Harold questionnèrent Rony. Puis ce fut au tour de Bill. Enfin ils interrogèrent Ricky.

Aucun des trois entretiens n’apportait de réponses à nos questions. Je bouillais d’impatience. Ma main glissa dans ma poche à la recherche d’un paquet de cigarette qui bien évidemment ne s’y trouvait pas. Je m’arrêtai sur le tract électoral de Billy Foley que je n’avais toujours pas jeté.

Il me vint une idée !

A l’opposé de toute règle en matière d’interrogatoire policier, je fis irruption dans la pièce sous les regards désapprobateurs de Mattew’s et d’Harold. Je collai le tract sous les yeux de Ricky.

Quand j’y repense, je me demande encore ce qu’il me prit et pourquoi je fis cela. Toujours est-il que j’entendis Harold jurer, quand le garçon reconnu sur la photo l’homme qui les avait embauchés.

Mattew’s repris la direction des opérations. Il montra la photo à Rony et Bill qui confirmèrent les déclarations de leur compagnon d’infortune.

Une seconde visite chez Foley s’imposait.

Nous n’étions plus des inconnus aux yeux de certains éléments du personnel de ce prestigieux cabinet d’avocats. Nous parvînmes beaucoup plus rapidement que la première fois dans le bureau du candidat à la plus haute distinction municipale.

 A suivre …

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

19 réflexions sur « Enquête à rebondissements – 14/15 … !!! »

  1. ★* » »*★
    *-Bonjour
    ★* » »*★★* » »*★★* » »*★★* » »*★
    *-Le sourire c’est un rayon de soleil
    *-Comme un brin de lumière
    *-Qui descend sur la terre
    *-Il apporte dans le cœur
    *-Un instant de bonheur
    ★* » »*★★* » »*★★* » »*★★* » »*★
    *-Bonne et agréable journée
    *-Mille gros bisous
    *-Ton amie qui n’est pas une sainte non plus hihihihihi

  2. Je m’en doutais! Dès le début il m’a été antipathique et je le pensais coupable! Mais pourquoi diable tue-t-il tous ces gens ??? Là est toute la question!
    Bises et belle journée

  3. Une page qui est une bonne pioche!!!
    Les noms des petites frappes sont truculents à souhait…
    On progresse et on redemande, vive les enquêtes de Meg et d’Harold!
    De grosses bises Zaza et des pensées pleines d’amitié
    Cendrine

  4. Marde alors ha ha ha , encore un jour et on découvrira tout , mais ne vendons pas la peau de l’ ours avant de l’ avoir lu noir sur blanc grrrrrrrrrrrrr , je déteste attendre dans de telles conditions ha ha ha .

    Bon mardi ma Zaza continue à prendre soin de toi , on t’ aime .

    Gros bisous marseillais sous le soleil incertain car le vent et la pluie sont annoncé sous peu .
    Renée (mamiekéké).

    http://claudine.easy4blog.com/images/billets/0322/322290.gif

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.