« Frissons » – Pour EVY … !!!

Les consignes d’EVY, ICI, pour l’atelier d’écriture 307
Et, ou, aux choix,  
L’utilisation des 10 mots : « T
emps, Corps, Bise, Esprit, Lettre, Immensité, Brouillard, Fantôme, Horizon, Nirvana… »

Juxtaposition et rencontre inattendue !

Alors que la nuit cède peu à peu sa place à une aube rougeoyante, une silhouette apparaît dans la brume. Hésitante, elle avance sur un chemin rocailleux. Ses pieds nus laissent à chaque pas un peu de sang sur le sol.
Alors que la bise joue dans ses habits déchirés, cette grande et maigre silhouette fantomatique frissonne dans l’immensité.
Étrangement, à son passage, le brouillard s’écarte. Son long bâton surmonté d’une lame immense dans une main, une lampe à la flamme vacillante dans l’autre main, il dodeline de la tête en marchant.
L’Ankou approche…
Non loin de là, c’est un tout autre tableau.
Sous les rayons frémissants du soleil, un enfant joue, dans les rochers en bordure de ruisseau. Le mioche regarde de temps à autre devant lui en fixant l’horizon.

L’Ankou approche…
La silhouette sortie d’une légende d’antan bretonnante s’avance à pas lents. Elle s’arrête un instant juste derrière l’enfant.
Celui-ci l’ignore, il est habitué aux voyageurs. Il escalade les rochers sans se préoccuper de son environnement, s’amusant à se faire peur.
Derrière lui, la brume s’estompe, laissant apparaître la silhouette menaçante.
Une longue cape noire recouvre son corps inexistant, cache un visage absent.
L’enfant se penche, plonge un pied dans l’eau, puis un autre. Sur le gravier, dans le courant, il se tient en équilibre.

La lame au bout de son long bâton s’élève sans un bruit.
Le soleil se lève, découvrant cette scène étrange…
La silhouette tient maintenant cette faux improvisée à deux mains. La lame recourbée brille sous les rayons ardents, du soleil levant.
L’Ankou, puisque c’est écrit dans la lettre confiée du conteur, affirme proposer le Nirvana
Et devant l’Ankou, l’enfant a les deux pieds dans l’eau, l’esprit léger.

Le regard posé sur l’Ankou, il se mit à éclater d’un rire cristallin déchirant le matin.

L’enfant n’était autre que le fils du diable !

 

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

17 réflexions sur « « Frissons » – Pour EVY … !!! »

  1. très beau sourire de cet enfant, ah si l’on pouvait revoir ces beaux visages cachés par nos masques….patientons encore et encore….passe une bien agréable journée

  2. Super
    Rien ne vaut un sourire pour illuminer la journée
    J’espère qu’un jour la vérité sortira
    Que le coupable qui a largué ce virus soit sévèrement puni
    Bonne journée 🤐

  3. Bonjour Zaza, ouf! j’ai eu peur pour l’enfant qui s’est avéré plus fort que l’ Ankou même si ce gamin au superbe sourire est le fils du diable. Bisous , bon samedi MTH

  4. Excellent Zaza heureusement que je lis cet article le matin, sinon je crois que je n’aurais pas passé la nuit tranquille .
    Super la chute , l’Ankou peut s’en retourner , j’allais dire peut aller se rhabiller avec d’autres frusques .
    Bonne journée
    Bises

  5. Bonjour chère Zaza,
    Elle est bien amusante ton histoire fantastique… La chute est tout à fait inattendue!
    Bon samedi à toi et gros bisous,
    Mo

  6. wouah une histoire effrayante ! mais qui se termine avec le sourire de l’enfant, oublions l’Ancou et ne regardons que le sourire , grosses bises Zaza tu voulais nous faire peur !!

  7. Bonjour ma Zaza oupss une peur c’est le frisson garantie mais ça fini bien il est adorable ce petit et quelle sourire passe une douce fin de journée bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.