Horizon – Défi n° 258 – Pour Evy … !!!

Les consignes d’Evy : ICI

Et, où aux choix
Liste de mots : « 
Échappe, Présent, Trop, Écrit, Soulager, Place, Envole, Fini, Toujours, Désolée… »

Le mas est un lieu qui chasse la tristesse.

Ici, comme toujours, tout trémule, tout s’éclaire et tout convie à la joie. Les fleurs envahissantes interprètent une chorégraphie qu’elles sont seules à connaître. Dans les recoins des murs, j’ai couru à la poursuite de la mélodie d’un violon. Une gamme malicieuse dans le vent de fin d’après-midi m’a murmuré :
– « Par ici ! Tu n’as encore rien vu ! »
Que faut-il voir ?
Les petites plantes qui brocardent de leurs feuilles tombantes, plongent en guirlandes dans un escalier de pierre. Elles doivent se raconter leur vie, faire des jeux de mots, rire dans des éclats de feuilles que je n’ois pas.
– « Sais-tu ? » dit l’une d’elles, « hier j’ai fini par avoir six heures d’exposition solaire. »
– « Hou la menteuse ! » répond l’autre. « Je suis désolée ma vieille, l’ombre des arbres te cachait le soleil ! Je suis plus verte que toi, plus belle, admire-moi ! »
Au fond de cette cour, des hortensias blancs, en robe de mariée, célèbrent l’union de l’éphémère et de l’éternité.  Les volets peints en rouge, fermés invitent le passant à la sieste. Les fenêtres se moquent du sérieux, de la tristesse, de la gravité de certaines situations. De petits rideaux blancs me font des clins d’œil.
C’est une bâtisse en pierre équipée d’escaliers, de couloirs bourdonnant, où à jamais résonnent les parties de chat-perché, les rires anciens d’une éternelle jeunesse lointaine. Dans le jardin, une femme écrit. Dans sa robe fleurie, elle devient à présent une fleur parmi les fleurs. Un grand soleil diablotin ne tient pas en place. Il joue à saute-mouton avec les feuilles comme un garnement mal éduqué. Il se dirige vers l’horizon.
Quand le violon s’est enfin tu, cigales et grillons reprennent le concert. 
Mais dans cette campagne, le seul maître est le vent qui siffle comme la mer lointaine. Je regarde le ciel vaste et m’y noie. Et mon esprit s’échappe, s’envole alors que mes pieds sont restés sur la terre.
Je ne suis pas plus importante qu’un sépale que le vent arrachera, un pétale frémissant, une feuille fugace. Cela m’est égal, je suis soulagée. Il est des soirées où le bonheur de vivre est plus grand que le ciel.
Qui dois-je remercier ? Un Dieu auquel je ne crois pas ?
Dans ce jardin trop grand qui borde la maison, j’ai ramassé une pierre que j’ai placée dans ma poche. Striée de gris et d’argent, chaque jour elle me dit :
– « Cet instant a été, tu te souviens ! »

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

30 réflexions sur « Horizon – Défi n° 258 – Pour Evy … !!! »

  1. Jolie petite demeure comme un Eden ma foi… Si la ville bétonnée offre des avantages, la campagne c’est vivre avec moins mais tellement plus zen… merci Zaza, bises

  2. Un texte magnifique, une balade à la beauté chuchotée par les fleurs en un petit paradis, un endroit comme on aimerait découvrir, un petit havre de paix que l’on aimerait tant être à soi…
    Merci pour ce si bel écrit, gros bisous et très belles pensées ma Zaza
    Cendrine

  3. comme toujours c’est un très beau texte…..j’espère qu’au point de vue santé, tout va pour le mieux, prends soin de toi et des tiens…..passe un bien doux début de semaine

  4. Bonjour Zaza, il est très beau ton texte, ton écriture à lire procure un grand plaisir, continue ma Belle , c’est tellement agréable bisous et bon lundi MTH

  5. Bonjour Zaza
    Jolie demeure
    Jolis mots pour faire oublier maux et vicissitude
    Le printemps gambade dans la nature à mois que ce ne soit la nature qui gambade au printemps
    Bisous mes amis à 2 ou 4 pattes

  6. Divinement narrée ta proposition du jour
    J’ai apprécié
    Merci à toi
    Bon lundi
    j’ai cru que tu étais en pause pas reçu ta NL

  7. Jolie maison ça fait rêver l’Homme y pense de plus en plus a une maison aveccun tout petit jardin a la mer cest cette situation que nous vivons qui fait reflechir … bises virtuelles

  8. Bonjour Zaza,
    voilà un défi couronné d’un succès surtout en cette période ou il faut rester confiné .
    bonne semaine loin du virus……
    Amitiés

  9. C’est beau ! J’aime le tableau, le langage des fleurs, et des rideaux. Je fais un clin d’œil à la pierre qui se souvient et espère l’été prochain…

  10. Je crois bien Zaza que tu devrais écrire plus que des article et pourquoi pas te lancer dans un petit bouquin…..mais il me semble déjà t’avoir dit cela non? et si oui cela confirme ici encore ce sentiment. Bisous prend soin de vous tous et que tous prenne soin de toi

  11. Quel régal de te lire, ma Zaza. Une imagination fertile tu as, et tu nous emportes bien loin… Gros bisous, prends soin de toi et à bientôt de te lire

  12. Bravo Zaza pour ce superbe texte , désolée de ne pas être passée plus tôt je suis à côté de mes pompes avec cette fièvre qui perdure , j’étais sure d’être venue et là je m’aperçois que non .
    Bonne soirée
    Bises

  13. Bonsoir,
    Très joli texte qui m’a permis, le temps de la lecture, de m’évader et profiter des senteurs, des couleurs, de la douceur du soleil et de toute cette beauté magnifiquement décrite.
    Quel bel horizon !
    Bravo pour ce texte très bien écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.