Le tableau du samedi … !!!

En souvenir de Lady Marianne à qui nous pensons bien fort et désormais sous l’égide de Lilou et de Fardoise

Les consignes de Lilou, ICI

 « L’Antiquité »   pour la quinzaine du 16 septembre au 2 octobre 2021

L’enlèvement d’Hélène de Guido Reni, dit le Guide (1575-1642)

Cette toile fut commandée par le Roi Philippe IV d’Espagne vers 1626.
Il a probablement été acquis par la reine Marie de Médicis avant 1631. Il fut saisi à la Révolution dans l’hôtel parisien de Louis Phélypeaux de la Vrillère en 1794.
Cette scène raconte la légende d’Hélène.
Fille de Zeus transformé en cygne et de Léda, elle épousa Ménélas, roi de Sparte. Mais Pâris, à qui Aphrodite avait promis Hélène s’il la jugeait plus belle qu’Héra et Athéna, arrive à Sparte, en compagnie d’Énée selon certains auteurs, et profite de l’absence de Ménélas pour l’enlever et la ramener à Troie. Ménélas engagea toute la Grèce, afin de récupérer Hélène, dans la guerre de Troie.
Guido Reni propose ici une version totalement différente de l’iconographie traditionnelle du thème, médiévale ou raphaélesque, qui montre Pâris, accompagné de soldats, enlevant Hélène de force et la contraignant à monter sur son bateau, iconographie reprise par Romanelli et l’ensemble des peintres de la période moderne.

Quelques détails de cette huile :

Hélène ne pas violentée par Pâris, bien au contraire…..
Dans le bas du tableau, un petit chien voulant faire connaissance avec l’animal tenu en laisse, peut-être un furet Je viens de rechausser mes lunettes, vous avez raison, il s’agit d’un singe et non d’un furet 😂
Dans la droite du tableau, en bas, cet adorable Cupidon donne le ton de cet enlèvement sous le signe de l’amour.

Guido Reni ou le Guide est un peintre, né à Bologne en 1575 ; il fut élève d’Annibal et de Louis Carrache, et reçut d’eux cette correction de dessin, cette vérité de tons et de coloris, la richesse de la composition, qui lui ont mérité un des premiers rangs parmi les maîtres dont s’honore l’Italie.
Sur le bruit de ses talents le pape Paul V l’appela à Rome ; il y devint le rival du Caravage, l’émule et l’ami de l’Albane.
Quelques découragements que lui fit éprouver l’envie l’obligèrent plusieurs fois de revenir à Bologne. Il séjourna quelque temps à Mantoue, à Naples, et partout ses ouvrages et sa personne reçurent des honneurs mérités.
Au milieu de ses succès, dévoré par la terrible passion du jeu, il se vit forcé de prodiguer et d’avilir son pinceau pour satisfaire à cette passion malheureuse, survécut à sa première réputation, et mourut presque oublié en 1642.

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

24 réflexions sur « Le tableau du samedi … !!! »

  1. Magnifique tableau ( presque)  » vivant »avec des détails que tu as su nous montrer, merci Zaza!
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  2. Un bel enlèvement on dira alors car on a l’impression qu’il emmène sa future belle ou promise. Le furet je dirai un singe plutôt non ? Les couleurs sont magnifiques c’est ce que je disais sur un tableau d’une amie blogonaute surtout à l’époque où seules les primaires existaient. Comme quoi à l’époque beaucoup de choses étaient mieux et plus simples..
    Le temps a changé mais nous avons un beau mois de septembre, presqu’un été indien, ni trop chaud ni trop humide, tout juste comme j’aime pour me sentir bien.
    J’espère que tout va bien. Je t’embrasse ma chère Zaza et je fais plein de câlins à tes nounours.

  3. Bonjour Zaza, un magnifique tableau et merci pour les détails, j’avais remarqué le chien mais je n’avais pas vu que l’animal tenu en laisse était un chimpanzé. Les traits des personnages sont vraiment bien reproduits, ils ont des visages très fins. Bisous bonne journée MTH

  4. ah la belle Hélène… des couleurs et des mots elle en a fait couler..(.et même du sang hélas)

    « dis moi Vénus quel plaisir prends-tu à faire ainsi cascader la vertu »…

  5. Un beau tableau avec tous ces détails que tu nous détailles avec précision
    Les dieux n’étaient pas des anges et ne s’arrangeaient pas toujours entre eux.
    Légende §
    Bisous Zaza et caresses

  6. Un tres beau tableau de cet enlèvement d’Hélène sous le signe de Cupidon . J’aime beaucoup les détails que tu as choisis. Le chien semble tres étonné de rencontrer ce genre de capucin . Paris semble complètement envouté par la belle Hélène et cette dernière perdue dans ses pensées ne semble pas du tout contrainte à le suivre .
    Merci pour ton choix et toutes les explications apportées sur l’artiste .
    Bonne journée
    Bises

  7. bonjour chere Zaza, tres interessant ce tableau , un enlevement sans brutalité ! curieuse scene du chien et de l’étrange singe ! et Cupidon est là bien présent ! merci Zaza bon samedi amities et bises

  8. Bonjour, j’arrive avec un peu de retard car mes samedis sont plutôt chargés en ce moment (autant profiter du répit accordé). J’aime beaucoup cette revisite de l’Antiquité et de ses mythes. En fait je pense que l’enlèvement a été plus discret. :- 0 Là c’est certain, Hélène semble plus que consentante, entre un vieux mari et le beau Paris, elle ne semble pas hésiter. Et oui, il semble bien que ce soit un singe en premier plan. Il ne manque pas d’imagination ce peintre. Bon dimanche

  9. Salut,
    J’aime bien ce genre de tableau.

    La météo y perd son latin on dirait ?

    A la TV il annonce du soleil mais le ciels est tout gris alors la Tiotte a nettoyer les feuilles tombées sur la pelouse !

    Bonne semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.