Le village de mes anciens … !!!

Notre amie Josette qui reprend le quart de la galère des Croqueurs de Môts, ICI

Son thème pour le 1er jeudi en poésie de sa quinzaine “une poème en rapport avec une ville”

Poème déjà diffusé le 30/04/ 2016

Mon petit village de campagne
Situé au sud-est de la Bretagne
Peuplé d’ouvriers, de paysans
De commerçants et d’artisans

Bordé d’une toute petite rivière
Où se rencontrent les lavandières
Sous le pont passant le Semnon
Près duquel se pêche le vairon

Traversent les routes du village
Des troupeaux allant au pâturage
Attelages de bœufs et de chevaux
Tirant charrettes ou tombereaux

Au son de l’enclume du forgeron
Au bruit des maillets du charron
Se trouvent équipages et colliers
C’est la boutique du bourrelier

Mais aussi celle du cordonnier
Du sabotier et d’autres métiers
Ces gens humbles et familiers
Offrant la traditionnelle bolée

Zaza – Janvier 2007

Beaucoup d’entre-vous pourraient penser que ce poème reflète des souvenirs d’enfance. Ce n’est pas le cas. Juste un ressenti quand je suis arrivée vivre dans ce village en 2005. J’arrivais de région parisienne, où je menais une vie trépidante…

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « Le village de mes anciens … !!! »

  1. .. tu as bien décrit ces ressentis quand on arrive dans un lieu inconnu et que l’on y reste…
    Bises du jour
    Mireille du sablon

  2. J’aime beaucoup ce ressenti d’un village ancien :-) Quant à la bolée j’en veux bien aussi !
    bisous

  3. Un beau poème.
    Les villages ont leur charme. Hélas les villes sont des pieuvres. L’endroit où j’habite s’est fait dévorer par la ville en 50 ans. Heureusement Jean Marie pelt avait obligé un technopôle vaste et vert où je promène Djinnie. Bises

  4. c’est le rêve ces souvenirs des villages avec la vie rurale… trop de changement maintenant et combien se désespère de la fermeture du dernier commerce (je pense à Saint Aubin dans le Morbihan qui cherche un repreneur pour la boulangerie épicerie)
    merci ma Zaza
    gros bisous

  5. Une atmosphère que tu as merveilleusement décrite dans ce poème . Ce village me fait penser aussi à celui de ma grand – mère paternelle où nous nous rendions avec mes parents pour voir la famille. Le charron , le forgeron , je les ai vus à l’œuvre et les troupeaux aussi sur la route .
    Bonne journée
    Bises

  6. la vie d’un village, tres beau ressenti, j’ai passé ma jeunesse dans un petit village, j’ai un peu la meme impression, merci chère Zaza, bises

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.