SAC DE NŒUDS … !!!

Chapitre VII/VIII  

POUR MEMOIRE
Chapitre         I/
VIIICLIC
Chapitre       II/VIIICLIC
Chapitre      III/VIIICLIC
Chapitre      IV/VIII – CLIC
Chapitre       V/VIII – CLIC
Chapitre      VI/VIII – CLIC

La journée se passa.
Nestor Boyaux était retourné chez lui.

Il était complètement perdu dans l’affaire du sergent Roméo Frigo. Pour la première fois de sa vie, il lui semblait qu’il avait perdu ses facultés de déduction.
Et puis, tout à coup, vers cinq heures du matin, une petite idée qui lui trottait dans le cerveau depuis la veille fit jour à son esprit.
– « Est-ce que ce serait une façon de le savoir ? » se dit-il.
Il téléphona au Chesnay.
Les trois communications téléphoniques qu’il passa ne durèrent que quelques minutes…
Puis il se rendit en toute hâte au 36.

Quentin Gendarmerit était dans son bureau.
– « Je suis content de te trouver ici, » dit Nestor. « J’ai du nouveau, dans l’affaire Offrèzze. »
– « Moi aussi, » répondit Quentin.
– « Ah ? »
– « J’arrive des lieux du crime, et de la région environnante. J’ai visité la maison du couple Offrèzze. »
– « Tu as questionné les voisins ? »
– « Oui. »
– « Et puis ? »
– « Il y a des contradictions… et il y a du nouveau… Mais toi, Nestor, qu’as-tu de spécial à me communiquer ? »
– « J’ai téléphoné au Chesnay. Une idée pour confirmer quelque chose… »
– « Et puis ? »
– « C’était au sujet des lingeries fines dont il a été fait mention dans l’interrogatoire de Roméo Frigo. »
– « Oui… Oui ! »
– « En téléphonant dans les boutiques de lingerie de la ville, au nombre de trois, j’ai eu la confirmation qu’elles ont été achetées par madame de Charlot Offrèzze… »
– « Ah ? »
– « Et payées en avec le liquide l’argent des allocations familiales. Charlotte l’avait confié à la vendeuse… »
– « Diable, ça simplifie tout un aspect du problème ! »
– « Mais ce n’est pas tout… »
– « Non ? »
– « Il y a des achats de lingerie fine effectués aussi par Charlot Offrèzze lui-même, et expédiés, via la poste, à Hillary Varien, sa jolie voisine… »
– « Tiens donc… cela confirme ce que j’ai appris aujourd’hui. »
– « Et qu’as-tu appris ? »
– « Charlotte Offrèzze était une bonne ménagère, une mère attentive à ses enfants. C’est Charlot Offrèzze qui courait le guilledou. »
– « Tiens, tiens… »
– « Et surtout avec cette Hillary Varien, tu sais, la fameuse voisine d’en face ! »
– « Ah bon. »
– « Et ce n’est pas tout. Cette nuit, il a été vu au Chesnay avec Hillary. Vers trois heures du matin… Et sais-tu dans quelle voiture ils étaient, tous deux ? »
– « Non ? »
– « Une voiture qui répond exactement à la description de la voiture de Roméo Frigo. »
– « Ça se complique ! », affirme-t-il en fronçant les sourcils.

– « Et ça n’est pas tout. Roméo affirme avoir mis sa voiture au garage le mercredi soir, avec un réservoir plein d’essence, facture à l’appui. Ce matin, quand nous avons inspecté la voiture le réservoir avait descendu de moitié… »
– « Diable. »
– « Et ce n’est pas tout. Il y a des empreintes d’Hillary Varien et de Charlot Offrèzze dans la voiture… » Nestor Boyaux leva les bras au ciel.
– « Tout s’éclaire donc, » dit-il… « L’idée que j’ai eue aujourd’hui d’un Charlot Offrèzze accumulant des preuves contre notre ami Roméo se confirme… »
– « Absolument. »
– « Que vas-tu faire ? »
– « Confronter les deux hommes et la fille. »
– « Pour leur tirer les vers du nez ? »
– « Oui. »
– « Ça marche. Puis assister à la confrontation ? »
– « Certainement. Avant, je m’en vais déjeuner. Viens avec moi, et nous les confronterons ensuite. »
– « Et ils sont tous détenus ? »
– « Pour Hillary Varien et Charlot Offrèzze, je n’avais pas de choix. »
– « Et Roméo ? »
– « Libéré sur parole, il a repris son travail. »
– « Tant mieux. Il serait dommage qu’il souffre de l’affaire, s’il n’est pas coupable. »
Puis ils s’en allèrent déjeuner
.

A suivre…

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

27 réflexions sur « SAC DE NŒUDS … !!! »

  1. …une éclaircie dans cette affaire? ben oui, avec Zaza pour la gérer…y a pas mieux quoi!
    Bon dimanche!
    Bises de Mireille du Sablon

  2. Bonjour Zaza, avec Nestor l’affaire a pris un tour nouveau, vite dimanche la suite et la fin de cette histoire. j’adore bisous MTH

  3. Je ne sais si j’aurais été capable un jour d’être policière ou détective, c’est épuisant à résoudre ces étatsj de faits graves… oh mais toi Zaza, si ,-) merci, bises jill

  4. Bonjour Zaza,
    Qu’elle est belle ta photos !!! ça me plairait d’y vivre entourée de la mer !!!
    le problème c’est quand il y a les grandes marées; mais elle a l’air d’être solide depuis le temps qu’elle doit être construite !!!! pas gêné par les voisins !!!
    Bon dimanche, bises

  5. Il se remet en doute ce cher inspecteur. Dans la vie, il vaut mieux s’adapter aux situations. Alors bientôt la résolution de l’affaire. Merci et bises (plusieuses).

  6. Voilà j’ai tout lu d’une traite… Pas simple, ma Zaza !!! Un gros sacs de noeuds , en effet ! Encore un épisode et on saura tout …. snif, c’est long ! Gros bisous et merci pour tout ton travail extra

  7. Bonjour, quelle histoire ! Bravo pour l’inventivité dans les noms des personnages, c’est très amusant ! Chez moi, il pleut et Pollux est dehors, il va encore rentrer tout mouillé ! Bon dimanche, bisous.

  8. Bonsoir Zaza,
    Quelques nœuds se dénouent petit à petit ; l’on verra bien, pourvu qu’ils ne s’en créent pas d’autres 😃 …
    Bonne fin de soirée,
    Bises 😘

  9. je vais t’avouer une chose, je ne connaissais pas cette astuce, et ça me rend bien service, voilà pourquoi j’ai pensé qu’il pouvait en être de même pour d’autres….et oui avec l’âge la vue aussi baisse, hihihi, douce journée à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.