Seconde poésie du jeudi chez les Croqueurs de môts … !!!

Les consignes de Jeanne FAFOSI, ICI, pour cette nouvelle quinzaine.

Le mot de Jeanne : « Tout autre lien avec l’électricité, à moins que vous ne préfériez avoir le champ libre sans contrainte d’un fil conducteur…. »

L’orage

La foudre au dessus de vire Normandie depuis Saint-Geramin-de-Tallevende. (©Didier Delabrousse)

C’était un beau spectacle au milieu des ténèbres.
La lune qui sortait de ses voiles funèbres,
Et qui glissait entre deux tours ;
L’orage qui là-bas s’avançait dans les nues ;
Le château qui voyait, de ses têtes chenues
L’éclair sillonner les contours.

Les arbres, balancés par le vent qui murmure,

Qui secouaient, la nuit, leur longue chevelure,
Avec un bruit religieux.
La cloche du hameau qui tintait l’agonie,
Et l’écho qui mêlait une sombre harmonie
A ce concert prodigieux.

Poètes, voici l’heure où vos têtes divines

Doivent, ainsi qu’une ombre errer sur les collines,
Mesurer les cieux d’un coup d’œil ;
Planer avec l’orfraie aux penchants de l’abîme ;
Mêler des sons confus à ce concert sublime ;
Chercher la gloire ou le cercueil.

Allez la tête haute et l’œil brillant de flamme,

A la tempête en feu mêler aussi votre âme ;
Volez sur la croupe des vents ;
Respirez le tonnerre, enivrez-vous d’orage,
Comparez votre cœur, et voyez si la plage
Gémit autant que les vivants.

Laissez vibrer sur vous les doigts de la nature,

Vous êtes son clavier, et voici, je le jure,
Son heure d’inspiration ;
Elle fera sortir de vos touches divines
Ces accents dont vous-même au milieu des ruines,
Serez en admiration.

Le monde est une harpe immense ; chaque corde

Rend un son merveilleux, se cadence et s’accorde
Sous les doigts d’un musicien.
Le poète qui tient le monde en son génie,
De ce vaste concert répétant l’harmonie,
En est l’écho magicien.

Alphonse Esquiros (1812-1876) – Recueil : Les hirondelles (1834)

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

18 réflexions sur « Seconde poésie du jeudi chez les Croqueurs de môts … !!! »

  1. Superbe poème pour qui aime l’orage, moi, il me ferait disparaître dans un trou de souris, en fait il faudrait un gros trou!!! bisous MTH

  2. L’orage m’a toujours fait peur ! La photo est très belle et tu as choisi le bon poème pour l’accompagner et décrire ce phénomène
    Bisous et douce journée pluvieuse et fraiche 12°

  3. Bonsoir ma douce amie Zaza
    Malgré que j’ai la frousse de l’orage, j’ai beaucoup aimé cette ravissante poésie.
    Merci pour ton gentil commentaire et désolée pour ce copier-coller, mais j’ai eu des soucis de connexion et également des imprévus qui fait que je n’ai pas d’autre choix que ce copier-coller, merci pour ta compréhension.
    Surtout prends bien soin de toi et douce soirée.
    Gros bisous d’amitié de mon ti rocher.

  4. Superbe poème, une vraie symphonie de tempête, j’adore!
    Et le choix de la photo est tellement en résonance…
    Merci ma Zaza pour ce superbe partage, bon courage avec la tempête Alex surtout, gros bisous
    Cendrine

  5. le nom du poète ne me dit rien :-( …sa poesie m’enchante ! je crois que je suis très sensible aux écrits du 19 e ….
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.