Seconde poésie du jeudi pour les croqueurs de môts … !!!

Pour cette quinzaine, (défi 250), c’est Jazzy qui a accepté de prendre la barre. Ses consignes, ICI.

Le mot de Jazzy : 
 « Pour le jeudi poésie du 6 mai  – Thème – ** Les couleurs ensemble ou une en particulier**.
 »

Poème à mon frère blanc

Cher frère blanc,
Quand je suis né, j’étais 
noir,
Quand j’ai grandi, j’étais 
noir,
Quand je suis au soleil, je suis 
noir,
Quand je suis malade, je suis 
noir,
Quand je mourrai, je serai 
noir.

Tandis que toi, homme blanc,
Quand tu es né, tu étais 
rose,
Quand tu as grandi, tu étais blanc,
Quand tu vas au soleil, tu es 
rouge,
Quand tu as froid, tu es 
bleu,
Quand tu as peur, tu es 
vert,
Quand tu es malade, tu es 
jaune,
Quand tu mourras, tu seras gris.

Alors, de nous deux,
Qui est l’homme de couleur ?

Léopold Sédar Senghor

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

21 réflexions sur « Seconde poésie du jeudi pour les croqueurs de môts … !!! »

  1. et oui certain ont le don du dessin, d’autre de l’écriture, ……et d’autre n’en ont pas….mais il faut faire avec ce que l’on possède….passe une bien douce journée

  2. J’ai toujours apprécié cette poésie, toujours d’actualité!
    Bravo pour ce défi si bien relevé.
    Bises de Mireille du sablon

  3. Un poème toujours d’actualité.
    Un noir est tout sauf entièrement noir. Du rouge,du chocolat, du brun, de la cannelle, de la poudre d’argent, du caramel, du bordeaux, juste une touche de noir.
    Par contre, tous avons un sang rouge et chaud.
    Bises et merci

  4. Je connaissais bien cette poésie, et elle est bien réelle…
    J’ai eu une amie noire pendant ma scolarité, elle n’avait pas les même teintes suivant son état… Mais quand les garçons de la classe la taquinait souvent en lui disant “Alphonsine tu rougis”, ce n’était jamais méchant et elle en riait avec nous…

  5. Superbe ta petite histoire : quelle belle imagination, j’ai adoré!
    Quant au poème c’est du superbe ! Tout va très bien sous le soleil Toulousain, mais le ciel est couvert par quelques nuages blancs. J’ai le plaisir de te souhaiter un bon jeudi. Cordiales amitiés & à +

  6. J’ai failli la choisir Zaza cette poésie de Leopold Sédar Senghor , un très bon choix pour ce jeudi poésie.
    Un grand merci pour ta participation à cette quinzaine.
    Bonne journée
    Bises

  7. Bonjour Zaza, là-bas, dans ton Île,
    J’💗 beaucoup ce texte ! Très, très bon choix pour relever le défi ! Bravo ! Super !!!
    Bonne poursuite de ce jeudi,
    Bises 😘

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.