Défi N° 193 – Les Croqueurs de Mots … !!!

croqueurs de mots défiQuai des rimes – Martine , se trouve à la barre des Croqueurs de Mots pour cette quinzaine. Voici ce qu’elle nous propose, ICI .

Pour ce défi :

Pour le défi  lundi 23 octobre 2017 : écrit en prose ou en vers d’un texte ayant pour titre «Ça me fait une belle jambe » au sens propre ou celui de l’expression dont l’origine est surprenante.

Je me suis souvenue d’un rêve, alors que je possède depuis mes 15 ans une ceinture marron dans ce sport difficile qu’est le judo !

judo

Cela devait être le plus beau jour de ma vie.

En position de salut, j’avais du mal à retenir des larmes alors que le président du jury me nouait, autour de la taille, ma ceinture noire, cinquième dan, en judo. Mais qu’importe ! Le long combat venait de prendre fin et je venais de battre mon premier ennemi : moi-même. Un combat de cinq longues années faites d’attentes et de remises en cause, de persévérance et d’abattement, un véritable travail de Sisyphe pour remonter des techniques jusqu’au sommet de la pratique, puis revenir en début pour les coupler avec d’autres techniques.

Et comble de difficulté, c’était avec le corps en décrépitude avancée d’une sexagénaire que je crânais sagement dans ces allers et retours d’enfer, depuis l’obtention de ma ceinture marron à l’âge de mes quinze ans.

Je me rappelle ce sourire narquois et ce hochement de tête du professeur lors de mon premier jour de réinscription dans ce club.

– « Non, grand-mère, tu as dépassé l’âge, tu ne peux plus ». Il ne pouvait accepter mon insistance, sur le côté sportif,  pour entretenir en ordre de marche, ma carcasse délabrée.

Puis, il fallait supporter ses sarcasmes avec un calme olympien, sans possibilité de trouver un autre Dojo.

– « Toi grand-mère, tu vas t’échauffer au milieu pour ne pas gêner la vitesse des autres ». Un remake du « visage pâle » dans la danse du scalp.
– « Ça, grand-mère, ne le fais pas, c’est trop pour toi ».
– « Elle, elle est vieille, ça se comprend, mais vous ? Remuez-vous bande de fainéants ! ».

Quatre mois plus tard, « grand-mère » eut, haut la main, sa revanche sur la bêtise humaine. Tout le monde riait jaune quand elle a pu décrocher sa ceinture noire, première dan. Elle a même eu droit à un petit discours louant son courage et sa ténacité.

Les « dan » se succédèrent, à la mesure de son entêtement à se surpasser, à suer toute son eau pour pouvoir arrimer son corps aux exigences de son art.

L’après-midi, je visionnais des vidéos de maître exécutant en virtuoses des katas supérieurs, mais avec un regard nouveau, celui d’une initiée accomplie, au crépuscule de sa vie.
Mon Poux-Ronchon me tira de ce doux prélassement narcissique en me rappelant qu’il fallait acheter le lait du lendemain, il faisait déjà nuit.

Je n’avais plus le sou, il fallait bien assurer les finances du lendemain. Je pris le chemin du guichet automatique le plus proche. Le coin était en retrait, assez propice aux agressions nocturnes.

Fallait-il invoquer le diable ?

Dès que j’ai sorti les billets, un objet pointu s’appuya sur mon flanc droit et une voix résolue me somma de ne pas me retourner et de tendre les billets vers l’arrière, de la main gauche.

« Vacuité de l’esprit, l’esprit libre décide et gagne, et celui encombré perd » !

Le temps que ce principe m’effleure, tout était déjà fait La fusion corps-mental avait déjà opéré et nous nous trouvions, moi et l’agresseur, par terre. Lui, le crâne en sang et moi, son couteau plongé dans la cuisse.

Mais comment ?

Retour en ralenti : pivot sur mon pied droit et atemi simultané au bras armé en faisant un pas de côté, balayage par le pied-pivot et projection au sol par un autre atémi au plexus. Mais je n’ai pas mes jambes de vingt ans, l’équilibre fut instable et je chutai. Mon atemi n’ayant rien désarmé, ma cuisse reçut le couteau et sa tête le dallage. Traumatisme crânien !

Un attroupement fut vite constitué, une sirène se fit entendre.

Plus tard, un verdict : légitime défense disproportionnée à l’agression, six mois avec sursis et retrait de ma licence. Et en prime : des béquilles pour trois mois.

Une ceinture noire cinquième dan, à mon âge …… !!!!

« Ça me fait une belle jambe ! »

 

 

 

 

Auteur : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

24 réflexions sur « Défi N° 193 – Les Croqueurs de Mots … !!! »

  1. Ben dis donc… dans la vie on a pas tjs le dessus, même si médaillée d’un sport de combat… mieux vaut ne pas rencontrer ce genre d’individu de nuit en retirant ses sous sous…. ,-) La prochaine fois, le lait attendra ! Bises

  2. Merci pour ta participation. J’ai beaucoup aimé ton texte où rêve et réalité se mélangent. Je pense que la prochaine fois que je tirerai de l’argent au distributeur je serai méfiante… Je n’ai jamais judo faut mieux mais tout de même. Belle semaine. Bisous

  3. Bonjour
    J’espère que tu as passé une bonne semaine et que tout va comme tu veux et mieux que le temps qui s’est bien refroidi durant le week-end.
    Toujours pas de pluie chez nous et ça devient inquiétant pour la nature et les petits cours d’eaux qui sont presqu’à sec.
    Je te souhaite un bon Lundi et une bonne semaine.
    Bisous de nous deux.

  4. Pas gentil le juge ! non mais ! il aurait du te féliciter …hihihi …enfin féliciter la  » vieille » en question !

    grosses bises

  5. très amusante ton histoire mais ça te fais pas une belle jambe puisque maintenant ta jambe sera avec un cicatrice et donc abîmée….pour la beauté vaut mieux pas de cicatrice…..rire…Mais dis moi histoire vraie???????? » Bisouss

    1. Ma ceinture marron à l’âge de mes 15 ans, c’est du réel. Arrêt du judo pour une fragilité des chevilles.
      Le reste n’est qu’un rêve que j’ai fait deux ou trois fois, remonter sur un tatami pour passer mes cinq « dan » de ceinture noir.
      La fin de l’histoire n’est que pure fiction !

  6. Alchimie entre rêve et réalité et le feu du bélier que je sens bien présent, quel que soit ton âge!
    En tous cas, la violence de certains est très dure à « avaler » même quand on est armé soi-même. Impressionnant « retournement » et mes pensées pour une battante, une vraie!
    Bravo pour ce très beau texte, gros bisous et douce soirée
    Cendrine

  7. je reste rêveuse devant ton texte ; un petit bijou. La persévérance est toujours une alliée ; et je me souviens d’une mamie qui devait avoir 70 ans et a tenu tête au voleur du scooter de mon mari, un jeunot de 30/40 ans, sorti de prison la veille … et retourné le lendemain ou surlendemain.
    Bises et merci

  8. je vois seulement l’article sur le décès d’Ursula. Bien triste mais elle a rejoint ta maman. Ma chatte de 13 ans a la fâcheuse habitude de se gratouiller au milieu de la rue ; si certains sont très gentils, d’autres râlent … Bises

  9. Bravo Zaza excellent texte entre rêve et réalité , je vais raconter de suite ton rêve à mon petit fils qui fait du judo , il passe quelques jours chez nous pendant les vacances .
    Bonne soirée
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

wp-puzzle.com logo