Le Mot Mystère … !!!

Les consignes de Lilou, ICI

RAPPEL DES RÈGLES : « Vous utilisez les lettres du mot mystère pour construire des mots de cinq lettres au moins, que vous introduisez dans un texte de votre choix. »

EEIOUUDQRL =  ELUDORIQUE – Avec 1o lettres, l’adjectif qui qualifie cet art pictural – Et plus exactement : La peinture éludorique ou fixé sous verre est un procédé qui consiste à peindre un sujet sur un tissu très fin ou sur une plaque de verre. Au lieu d’appliquer un vernis protecteur sur la peinture, l’artiste colle directement un verre de protection sur la couche picturale.

Les anagrammes utilisées : « relique, dilué, reluqué, ioduré, douleur, dilueur, ludique, idole, urodèle, roide, lueur, ourlé, ridée, ioule, lourde, oriel, eider, déroulé, deuil, ridule, idéel, louée, édile, drôle, ourdie, délire, équidé, uréide, éludorique. »

Un matin, elle sortit une relique, un vieux coupon de soie, et se mit à tendre un carré pour le peindre…
Application au préalable d’un antifusant, mélange dilué avec 20% de gutta et 80% d’essence F !
Elle avait dans la tête ce paysage qu’elle avait reluqué tant de fois, ce littoral tellement ioduré qu’elle aimait tant… Quelle douleur de ne pas avoir pu y retourner depuis l’été passé.
Une fois ce dilueur appliqué, elle peignit donc le fond, de façon ludique : les nuages formant l’auréole autour de son île et les odeurs du varech, idole des terres à engraisser, le vent et l’urodèle crapaud sortant le soir finissant roide sous le pas des promeneurs, mais aussi la plage le soir sous la lueur de Séléné. Cette sensation des pieds nus sur le sable ourlé quand la mer descend, surface de l’eau ridée par de petites vaguelettes !
Surtout, elle peignit la douceur qui ioule en de si belles vocalises.

Le cheval de trait à la lourde stature observant par l’oriel le bel eider s’en allant vers la mare !
Les jours et les nuits passaient, elle peignait toujours, obstinée à garder au monde, le déroulé des beautés de la vie.
Il advint qu’elle n’eut plus de peinture, un deuil de l’instant difficile à vivre et elle pleura des larmes amères, y trempa son pinceau pour continuer à peindre.
Cette fois, elle fixa la ridule de son chagrin. Celui qui part et ne revient pas… Les pins idéels, morts assassinés par un feu en 1977, les haies louées par les oiseaux.
Dans ses yeux, le sang des batailles servit aussi d’encre de chair.
Elle peignit les canons, les attentats et les cadavres, les blessures provoquées par les édiles, les plus-jamais. Rien de drôle, vous le reconnaîtrez !
Tard le soir elle peignait toujours et au matin poursuivait encore. Il ne lui restait plus que l’eau ourdie du ressac.

Elle y mit un peu de suie, dans la compréhension que la noirceur aiderait à garder trace.
Lorsqu’il eut couché toutes ces couleurs, venues à elle, elle résuma son délire.

Devant sa maison, elle peignit un équidé. Au centre, elle y plaça sa maison. Vaste comme l’humanité, l’amas de couleurs laissait entrevoir des uréides de chair et de sang.
Sa peinture était enfin terminée, il fallait la faire sécher et la fixer, et ensuite la mettre sous verre, pour observer cette technique si recherchée de l’art éludorique.

Auteur/autrice : ZAZA-RAMBETTE

Une bête à corne née un 13 AVRIL 1952 Maman et Mère-Grand...! Vous trouverez ici : humour de bon matin, sagas historiques sur ma Bretagne, des contes et légendes, des nouvelles et poèmes, de très belles photographies de paysages et d’animaux, de la musique (une petite préférence pour la musique celte), des articles culturels, et de temps en temps quelques coups de gueules...! Tous droits réservés ©

18 réflexions sur « Le Mot Mystère … !!! »

  1. Hé bien ! Tu as traité tout le sujet du mot ! Bravo ma Zaza !
    Photos superbes qui donnent envie d’aller faire un tour la bas !
    Bon dimanche
    Bonne fête mon Amie

  2. Tu m’épates toujours autant!
    Que de mots inconnus mais qui vibrent quand tu les déposes ici…
    Bon dimanche!
    Bises de Mireille du sablon

  3. Ah oui tu as fait fort pour le mot mystère , expliquer la technique en nous plongeant dans les pensées de l’artiste dont l’identité n’aura échappé à personne .
    Bravo Zaza c’est super et la photo du postier breton aussi
    Bon dimanche
    Bises

  4. Bonsoir ma Zaza
    Merci de m’avoir soutenue dans mon deuil.
    Bonsoir mes amis
    Ceci est un copier coller…Me voici de retour, le coeur bien en peine, vous revoir et vous lire me fera le plus grand bien.
    Je posterai demain.
    Bonne soirée mes amis et gros bisous 
    Méline

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.